Turbulence boursière: Dr Catastrophe prédit une autre crise


Roubini_AP L’économie mondiale n’est pas sortie du bois. Les soubresauts boursiers des derniers mois, tant en Europe qu’ailleurs, nous font craindre une nouvelle récession.

L’économiste Nouriel Roubini, le seul à avoir prédit la débâcle financière des prêts hypothécaires à risque (subprimes), se montre très pessimiste sur les suites de cette crise. Dans son tout dernier livre (Économie de crise, JC Lattès), il présente une rétrospective de la crise mondiale et éveille les consciences quant à l'avenir qui nous attend, question de ne pas répéter les erreurs du passé (permettez-moi d’en douter)…


Celui que l’on surnomme Dr Catastrophe (Dr Doom) est professeur d’économie à l’Université de New York. En septembre 2006, il explique devant un auditoire sceptique le déroulement de la prochaine récession mondiale.

L’oracle aura-t-il encore raison cette fois-ci? Probablement que non. Mais son dernier livre a le mérite, écrit le New York Times, de présenter simplement les causes et les conséquences de la crise financière de 2008, tout comme les dangers qui menacent l’économie mondiale si on laisse les marchés financiers libres de toute obligation (réforme).

Prise de risque irresponsable
Selon Nouriel Roubini, les crises économiques naissent à la suite d’abus en tout genre. « Le manque de transparence, la prise de risque inappropriée et la méconnaissance des produits financiers en période de crise financière » sont notamment des problèmes rencontrés dans bien d’autres crises passées.

La prise de risque irresponsable des dernières années s’explique notamment par la recherche de profits à très court terme. L’utilisation excessive de levier financier et de produits toujours plus complexes, opaques et non réglementés a aussi joué en faveur de la crise.

En mettant en place des plans de relance dispendieux et en devenant le prêteur de dernier recours, le gouvernement américain (et de bien d’autres pays) a peut-être sauvé de grandes banques de la faillite, mais il s’est aussi lourdement endetté. L’Islande a pratiquement fait faillite, on se le rappelle.

Aujourd’hui, les consommateurs et les pays sont criblés de dettes (l’Europe notamment) et la situation prendra du temps à se résorber. Il est temps d’instaurer une vraie réforme du système financier, ajoute M. Roubini. Le principe du « too big to fail » doit notamment être aboli (sauver les banques de la faillite à tout prix parce qu’elles sont trop importantes). Le système de boni et recherche de profits à court terme doit aussi être repensé. Difficile d’être contre la vertu.

Qu’en pensez-vous?

Autres billets :

Taux d’intérêt trop bas : attention aux bulles spéculatives!

Y a-t-il une limite à l’endettement mondial?

21 réflexions au sujet de « Turbulence boursière: Dr Catastrophe prédit une autre crise »

  1. Nouriel Roubini n’est absolument pas le seul à avoir prédit cette crise.
    En fait, ses explications manquent le bateau en ne mettant pas l’accent sur l’impact des politiques monétaires laxistes dans la débâcle immobilière.
    Peter Shiff, lui, avait parlé clairement de ces questions ainsi que de la crise à venir dès 2006-2007. J’invite fortement les internautes intéressés par ces questions à consulter l’hyperlien suivant sur You Tube: http://www.youtube.com/watch?v=2I0QN-FYkpw
    où l’on retrouve une série de clips d’entrevues télévisées données par Schiff à ce sujet sur des grands réseaux de télévision.

  2. C’est évident que rien n’est réglé. Les banques, les politiciens et les journalistes nous cachent la vérité sur l’état actuel des prêts des banquiers. Le système au grand complet est en faillite. On a changé les règles comptables pour cacher les pertes dans des postes hors bilan. En 24 heures le système pourrait imploser. L’Islande n’était pas un exception. La Grèce non plus. A moyen terme d’ici 12 mois nous aurons un krach total de tout le système bancaire. Retirez vos capitaux des banques, achetez de l’or et de l’argent, et munissez-vous de provisions alimentaires pour durer plusieurs mois.

  3. M. Roubin a raison; l’endettement abusif est mondial et tous les pays sont aux prises avec ce grave problème. La plupart des Gouvernements de ces pays supposément riches ont toujours négligé leur capacité de payer. Nous n’avons qu’à regarder ce qui se passe ici au Québec! La dette a toujours augmenté même si nous avons eu une croissance économique exceptionnelle de 1995 à 2008. On ne s’est jamais soucié de la diminue. Au contraire on a gaspillé comme jamais et on s’est carrément foutu de la compétence des gestionnaires.
    Je pense moi aussi que l’on vivra sou peu des situations comme en Islande et la Grèce ce dès que nos Gouverments se verront obliger de couper dans les mesures sociales.

  4. LA SEULE FAÇON A VENIR AU BOUT DE CETTE RÉCESSTION, ET DE COUPÉ DE LA MOITIER DU PAYEMENT A TON CRÉANCIER AFIN DE SE MOTIVÉ ET D’AVOIR DE L’ESPOIR!
    COMMENT PEUT-TON REMBOURSER TA DETTE EN RETIRANT DU CHOMAGE À 55%, OU A TRAVAIILER AU SALAIRE MINIMUM, 9.50$ OU EN L’AIDE SOCIAL.

  5. une solution a l’endettement des pays serait de rembourser en nature.un pays sur le bord de la faillite pourrait céder des territoires a un créancier en échange de sa dette.Les plus mal loties serait
    les pays avec une grosse dette extérieure par rapport a la dette totale,ils leurs resteraient pas grand territoires après le passage du syndic de faillite.

  6. Tout ceci est créé de toute pièce, endetter les gens, les pays de toute les manières imaginables au profit du système bancaire. qui lui est contrôlé par une poignée de gens sans scrupule. tout ceci afin d’instaurer un gouvernement mondial. reveillez-vous le tout est en marche et les gens n’y voient que du feu. bientôt les gens seront tous des esclaves.
    La prochaine crise qui est en train de se préparer actuellement sera bien pire de que nous vivons aujourd’hui.
    préparez-vous à faire des bonnes réserves de nourriture pour durer plusieurs mois.

  7. J’aime lire ce genre de nouvelle … meme si je ne comprend pas toujours au complet … mais une chose que je ne comprends peut-etre pouvez-vous m’aider ….Le gouvernement Américain on aidé plusieurs institution a se sortir d’une failitte certaine …Comment la cie GM a réussi en 6-7 mois de rembourser le gouv de 6.7 milliards …je trouve ca un peu vite ….j’ai l’impression que c’est carrement de la bullshit ….

  8. « Nous aurons un GOUVERNEMENT MONDIAL, que cela plaise ou non. La seule question sera de savoir si il sera créé par conquête ou par CONSENTEMENT. »
    Paul Warburg
    Grand banqier, premier président du CFR* en 1920.
    « Nous sommes à la veille d’une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est la BONNE CRISE MAJEURE, et les nations vont accepter le NOUVEL ORDRE MONDIAL. »
    David Rockefeller
    *Le CFR (Council on Foreign Relations) est une organisation américaine qui rassemble des leaders politiques ou économiques de haut niveau (comme GEORGE BUSH père, HENRY KISSINGER, ou DAVID ROCKEFELLER, le président du CFR). Depuis le début du 20è siècle, presque tous les PRÉSIDENTS AMÉRICAINS incluant BARACK OBAMA sont des membres du CFR.

  9. Paru sous « Y A-T-IL UNE LIMITE À L’ENDETTEMENT MONDIAL? » en mars 2010.
    Les responsables du pouvoir économique sont quasiment tous issus du même monde, des mêmes milieux sociaux. Il se connaissent, se rencontrent, partagent les mêmes vues et les mêmes intérêts.
    Ils partagent donc tout naturellement la même vision de ce que devrait être le monde idéal futur.
    Il est dès lors naturel qu’ils s’accordent sur une stratégie et synchronisent leurs actions respectives vers des objectifs communs, en induisant des situations économiques favorables à la réalisation de leurs objectifs, à savoir:
    *Affaiblissement des états et du pouvoir politique. Déréglementation. Privatisation des services publics.
    *Désengagement total des états de l’économie, y compris des secteurs de l’éducation, de la recherche, et à terme de la police et de l’armée, destinés à devenir des secteurs exploitables par des entreprises privées.
    *Endettement des états au moyen de la corruption, des travaux publics inutiles, des subventions données aux entreprises sans contrepartie, ou des dépenses militaires. Lorsqu’une montagne de dettes a été accumulée, les gouvernements sont contraints aux privatisations et au démantèlement des services publics. Plus un gouvernement est sous le contrôle des « Maîtres du Monde », et plus il fait augmenter la dette de son pays.
    *Précarisation des emplois et maintien d’un niveau de chômage élevé, entretenu grâce aux délocalisations et à la mondialisation du marché du travail. Ceci accroît la pression économique sur les salariés, qui sont alors prêts à accepter n’importe quel salaire ou conditions de travail.
    *Réduction des aides sociales, pour accroître la motivation du chômeur à accepter n’importe quel travail à n’importe quel salaire. Des aides sociales trop élevées empêchent le chômage de faire pression efficacement sur le marché du travail.
    Empêcher la montée des revendications salariales dans le Tiers-Monde, en y maintenant des régimes totalitaires ou corrompus. Si les travailleurs du Tiers Monde étaient mieux rémunérés, cela briserait le principe même des délocalisations et du levier qu’elles exercent sur le marché du travail et la société en occident. Ceci est donc un verrou stratégique essentiel qui doit être préservé à tout prix.

  10. C’est simple on emprunte de l’argent qui n’existe pas.
    Exemple: Si j’ai 100$, comment puis-je faire pour vous preter 1000$ ?
    Les montants astronomiques des dettes se calcul sur une projection pas sur une valeur réel.
    Les crises économiques ou financieres sont une falsification d’un systeme d’économie néo-classique.

  11. bonsoir,
    Que de questions sans réponse. Où s’en va-t-on?
    Devrait-on à ce moment vendre toutes nos actions en bourse..fonds communs, etc.
    et même notre argent à la banque?
    Une réponse pas facile. C’est difficile de perdre des argents qui ont été durement gagnés. au
    moment de la retraite, à cause de mauvaise administration, à tous niveaux.
    On est certain de rien..La bourse a dégrigolé encore la semaine dernière… Que faire?
    Je suis ouverte à toutes bonnes suggestions sérieuses…
    Voilà!
    Une retraitée qui est inquiète de l’avenir, malgré de bon placements….
    Bonne chance à nous tous!
    Marrie

  12. @ Seb the king
    GM devait initialement emprunter plus de 60 milliards de dollars pour éviter la faillite. Le gros de cette somme a été converti en participation (capital-action) et ce sont les gouvernements (US et Canadien) qui ont absorbé le gros de ce montant.
    Les prêts qui ont été remboursés en avril dernier (un peu plus de 8 milliards $ aux É-U et au Canada) ne sont que la pointe de l’iceberg, en fait. Nos gouvernements (contribuables comme vous et moi) sont donc maintenant propriétaires de GM également. Précisons que GM est une entreprise présente dans le monde entier.
    Les ventes de GM s’élevaient en 2008 à 182 milliards de dollars, mais elle a fait des pertes de 38 milliards $ cette année là… Toyota quant à elle avait des ventes de 230 milliards de dollars en 2008 (avec des profits de 15 milliards $). Source: Fortune Magazine 500
    @ INFOMATCH
    Je ne crois pas un instant à la théorie du « gouvernement mondial ». La meilleure preuve est la précarité actuelle de l’Union monétaire en Europe. Seize pays qui partagent une même monnaie et une même banque centrale alors que les politiques fiscales sont toutes différentes (sans parler de la langue et de la culture), c’est loin d’être simple.
    Vos citations sont également citées hors contexte et semblent surtout servir vos propres théories. D’ailleurs, peu importe le sujet de cette chronique, vous plaquez à peu près toujours les mêmes extraits…
    @ Marrie
    Depuis une centaine d’années les bourses ont connu de nombreuses crises ou krach. Ceux qui n’ont pas paniqué et se sont abstenus de tout vendre (souvent au pire moment de toute manière) ont toujours fini par récupérer leurs pertes, et bien davantage. La dernière crise fut brutale, mais habituellement le rebond boursier l’est également (et ce fut le cas). Suivre ses placements au jour le jour n’est peut-être pas non plus la meilleure chose à faire. L’important, c’est d’avoir un conseiller compétent et en qui l’on a confiance (qui nous posera les bonnes questions). Une personne qui évaluera, par exemple, quelle est votre tolérance au risque, quel est votre horizon de placement et qui ne mettra pas tous vos oeufs dans le même panier (diversifiera vos avoirs). Il est aussi important de souligner que le système bancaire canadien est beaucoup plus solide (mieux réglementé) que celui aux États-Unis. La concurrence est aussi moins grande que chez nos voisins du Sud, mais ce fut une bonne chose durant la dernière crise du crédit.

  13. Sophie Stival, la seule privatisation des services publiques ce sont ses profits……
    En ce qui concerne les nombreux krach boursier, renseigne toi, en 1929 ce sont les Harriman,Carnegie,Vanderbilt,Morgan qui en sont les principaux acteur.
    Source: Wall Street Book, ed circa 1936.

  14. « Seuls les plus petits secrets ont besoin d’être protégés. Les plus gros sont gardés par l’INCRÉDULITÉ PUBLIQUE. »
    Marshall McLuhan
    Auteur et chercheur canadien (1911-1980)

  15. @ Sophie Stival Pourquoi donne tu ton opinion sur quelque chose que tu ne crois ou n’adhere pas?
    ( Gouvernement Mondial)

  16. @ Bank of Wonderland
    L’objectif de ce blogue est d’éclairer le grand public sur les grandes et les petites questions qui touchent l’actualité financière. Je ne prétends pas tout connaître et détenir la vérité. Toutefois, les faits avancés dans mes billets sont tous vérifiés et documentés. Mes connaissances et mon expérience de travail me permettent aussi d’orienter certains débats et discussions. Mes commentaires n’engagent que moi et personne n’est obligé d’être d’accord. Aucun propos ou commentaire diffamatoires ou insulte n’est toléré. S’il y en a, ils sont effacés. Enfin, les commentaires doivent être en lien direct avec le billet du jour. Sinon, ils pourront aussi être retirés.
    La théorie de gouvernement mondial est très à la mode sur le web. Et les internautes l’utilisent à toutes les sauces. Les gens sont libres de croire ce qu’ils veulent. Ce blogue et tous les commentaires qui sont émis à sa suite sont sous ma responsabilité. Je me dois donc de rectifier certaines déclarations ou idées si je ne suis pas d’accord ou si elles sont déplacées. Vous avez entièrement droit à votre opinion, mais j’ai aussi le droit de commenter vos propos. Rien ne vous empêche non plus d’écrire votre propre blogue. Beaucoup d’internautes le font. Merci.

  17. THE DEPRESSION OF 2011?
    Well, let’s hear what some of the top financial experts in the world have to say….
    #1) Economist Nouriel Roubini:
    “We are still in the middle of this crisis and there is more trouble ahead of us, even if there is a recovery. During the great depression the economy contracted between 1929 and 1933, there was the beginning of a recovery, but then a second recession from 1937 to 1939. If you don’t address the issues, you risk having a double-dip recession and one which is at least as severe as the first one.”
    #2) Bank of England Governor Mervyn King:
    “Dealing with a banking crisis was difficult enough, but at least there were public-sector balance sheets on to which the problems could be moved. Once you move into sovereign debt, there is no answer; there’s no backstop.”
    #3) German Chancellor Angela Merkel:
    “The current crisis facing the euro is the biggest test Europe has faced for decades, even since the Treaty of Rome was signed in 1957.”
    #4) Paul Donovan, the Senior Economist at UBS:
    “Now people are questioning if the euro will even exist in three years.”
    #5) Michael Pento, Chief Economist at Delta Global Advisors:
    “The crisis in Greece is going to spread to Spain and it’s going to be very difficult to deal with. They are bailing out debt with more debt and it isn’t sustainable. It’s a wonderful scenario for gold.”
    #6) LEAP/E2020:
    “LEAP/E2020 believes that the global systemic crisis will experience a new tipping point from Spring 2010. Indeed, at that time, the public finances of the major Western countries are going to become unmanageable, as it will simultaneously become clear that new support measures for the economy are needed because of the failure of the various stimuli in 2009, and that the size of budget deficits preclude any significant new expenditures.”
    #7) Telegraph Columnist Edmund Conway:
    “Whatever yardstick you care to choose – share-price moves, the rates at which banks lend to each other, measures of volatility – we are now in a similar position to 2008.”
    #8) Peter Morici, an Economics Professor at the University of Maryland:
    “The next financial tsunami is emerging and will ripple to America.”
    #9) Bob Chapman of the International Forecaster:
    “The green shoots of recovery have now turned into poison ivy. The abyss has again been filled with more debt and more fiat currency. In the process the Fed and now the ECB have lost all credibility.”
    #10) Telegraph Columnist Ambrose Evans-Pritchard:
    “The M3 money supply in the United States is contracting at an accelerating rate that now matches the average decline seen from 1929 to 1933, despite near zero interest rates and the biggest fiscal blitz in history.”
    #11) Professor Tim Congdon from International Monetary Research:
    “The plunge in M3 has no precedent since the Great Depression. The dominant reason for this is that regulators across the world are pressing banks to raise capital asset ratios and to shrink their risk assets. This is why the US is not recovering properly.”
    #12) Reuters Columnist Iliana Jonas:
    “The default rate for commercial mortgages held by banks in the first quarter hit its highest level since at least 1992 and is expected to surpass that by year-end and peak in 2011, according to a study by Real Capital Analytics.”
    #13) Paul Krugman, a Nobel Prize-winning Economist:
    “It’s not hard to see Japan-style deflation emerging if the economy stays weak.”
    #14) Stan Humphries, Chief Economist for Zillow.com:
    “Anyone expecting a robust rebound in the housing market … will be sorely disappointed.”
    #15) Fox News:
    “As the national debt clock ticked past the ignominious $13 trillion mark overnight, Congress pressed to pass a host of supplemental spending bills.”
    #16) Bloomberg:
    “The U.S. government’s Aaa bond rating will come under pressure in the future unless additional measures are taken to reduce projected record budget deficits, according to Moody’s Investors Service Inc.”
    #17) Peter Schiff:
    “When creditors ultimately decide to curtail loans to America, U.S. interest rates will finally spike, and we will be confronted with even more difficult choices than those now facing Greece. Given the short maturity of our national debt, a jump in short-term rates would either result in default or massive austerity. If we choose neither, and opt to print money instead, the run-a-way inflation that will ensue will produce an even greater austerity than the one our leaders lacked the courage to impose. Those who believe rates will never rise as long as the Fed remains accommodative, or that inflation will not flare up as long as unemployment remains high, are just as foolish as those who assured us that the mortgage market was sound because national real estate prices could never fall.”
    #18) The National League of Cities:
    “City budget shortfalls will become more severe over the next two years as tax collections catch up with economic conditions. These will inevitably result in new rounds of layoffs, service cuts, and canceled projects and contracts.”
    #19) Dan Domenech, Executive Director of the American Association of School Administrators:
    “Faced with continued budgetary constraints, school leaders across the nation are forced to consider an unprecedented level of layoffs that would negatively impact economic recovery and deal a devastating blow to public education.”
    #20) Mike Whitney:
    “Without another boost of stimulus, the economy will lapse back into recession sometime by the end of 2010.”
    #21) Kevin Giddis, Managing Director of Fixed Income at Morgan Keegan:
    “There is big money making big bets that at a minimum we we’ll have a recession if not a depression that could last for years.”
    #22) John P. Hussman, Ph.D.:
    “In my estimation, there is still close to an 80% probability (Bayes’ Rule) that a second market plunge and economic downturn will unfold during the coming year. This is not certainty, but the evidence that we’ve observed in the equity market, labor market, and credit markets to-date is simply much more consistent with the recent advance being a component of a more drawn-out and painful deleveraging cycle.”
    #23) Richard Russell, the Famous Author of the Dow Theory Letters:
    “Do your friends a favor. Tell them to “batten down the hatches” because there’s a HARD RAIN coming. Tell them to get out of debt and sell anything they can sell (and don’t need) in order to get liquid. Tell them that Richard Russell says that by the end of this year they won’t recognize the country. They’ll retort, “How the dickens does Russell know — who told him?” Tell them the stock market told him.”

  18. ????? Insulte….je ne vois aucune insulte en ce qui me concerne.
    Mes connaissances sont le fruit de recherche : Paul Jorion, Jacques Attali, Alain Juppé…tous des ex professeurs
    en économie,sociologie etc….. Excuse moi mais je ne fais pas dans la ‘conspiration’ ou autre sujet sans fondement. Je ne crois pas que la lecture d’un essais écrit pas Pascal Bruckner nous incites a la croyance popuplaire des multiples complots.

  19. Oups je m’excuse pour mon mauvais Francais.
    Popuplaire-Populaire
    écrit pas – écrit par
    Merci, bonne journée

  20. @Bank of Wonderland
    Je voulais simplement vous expliquer le fonctionnement de ce blogue, vous donner les raisons qui justifient le retrait d’un commentaire. Non, vos propos n’étaient pas insultants. Merci.

Les commentaires sont fermés.