Les fonctionnaires : moins bien payés qu’on le croit?

PauseISPar Sophie Stival

Ils sont mieux traités que la moyenne des travailleurs québécois. Leur régime de retraite fait l’envie de tous. Ils travaillent moins fort. Sans oublier leurs meilleurs avantages sociaux.

Ces préjugés envers la fonction publique, fondés ou non, sont largement répandus. 

Étonnamment, un récent rapport de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) laisse entendre un autre son de cloche. 


En 2012, le salaire des employés de la fonction publique québécoise * est de 7,8 % inférieur au secteur privé. C’est ce qu’indique le rapport de l’ISQ Rémunération des salariés. État et évolution comparés 2012

Quand on compare ces salaires aux employés d’entreprises de 200 employés et plus, cet écart salarial se creuse à 11,2 %.

Rémunération globale

Qu’en est-il lorsqu’on tient également compte des avantages sociaux et des heures travaillées? 

Sans surprise, ce retard rétrécit à 6,1 % en comparaison à l’ensemble des autres travailleurs québécois. 

Et par rapport au privé la situation se renverse. Les fonctionnaires ont un avantage de 3,3 %. Pourquoi? Simplement parce que la semaine normale de travail est moins longue et les congés payés plus nombreux ce qui donne en fin de compte une rémunération globale plus intéressante malgré un salaire, lui, moins élevé.

Régime de retraite blindé

Les fonctionnaires bénéficient généralement de régimes de retraite blindés. Ces fameux régimes à prestations déterminées procurent un revenu de retraite stable et prévisible, et ce, jusqu’au décès du prestataire et parfois même de son conjoint. Bien sûr, ces travailleurs cotisent de bons montants pendant leur vie active et à même leur salaire.

Pour ceux qui n’ont pas accès à ces prestations de retraite garanties, le régime de retraite de l’employeur offre beaucoup moins de sécurité. Les régimes à cotisations déterminées offrent un revenu à la retraite qui dépend des aléas du marché et des décisions du fonds de pension. Pour beaucoup de travailleurs, on doit compter entièrement sur ses épargnes personnelles et ses REER pour avoir une retraite décente. 

Enviez-vous les salaires et les conditions de travail de la fonction publique? 

_____________

* Ce secteur inclut la fonction publique québécoise et les réseaux publics de l’éducation, de la santé et des services sociaux. Les organismes à caractère public, par exemple les sociétés d’État sont exclues; ils font partie du secteur « entreprises publiques ».

40 réflexions au sujet de « Les fonctionnaires : moins bien payés qu’on le croit? »

  1. En plus du régime de retraite, les congés fériés, les congé maladie, les semaines de travail, c’est surtout la protection de l’emploi ou Job garanti. Protection complète par le syndicat.
    Comment expliquer qu’en même temps que nous annoncons la fermeture de Gentilly et de Mine Jeffrey à Asbestos, un groupe va garder son salaire ainsi que tous les avantages le temps de ré-orienter leur emploi et l’autre groupe perd son travail, son revenu et a droit a seulement quelque semaine de chomage?
    Un employé de l’état ne sera jamais juger pour un congé de maladie de type burn out, même si son docteur lui en prescrit 2 congé sur une période de 4 ans. Le syndicat va le protéger.
    Côté vacance, le privée normal = 2 semaines premier 5 ans, 3 semaines après 5 ans, 4 semaines après 10ans.
    le droit au congé sabatique reporté, les semaines de 35-37 heures, heures et vacance accumulable etc.
    L’addition de tous ces avantages ca monte un salaire horaire.

  2. Voyons-voir ! L’ISQ ! Me semble qu’il s’agit d’un organisme gouvernemental relevant du ministère des finances. Une étude provenant de l’ISQ prouvant le contraire m’aurait surpris.

  3. Je pense qu’il ne faut pas parler d’envie mais bien de haine et de hargne. L’État et une fonction publique en bonne santé financière ont bien sûr, un rôle très important à jouer dans le bon fonctionnement d’une économie avancée.
    Par contre, depuis 30 ans ils ont été à l’abri des chocs et soubresauts technologiques, donc du chômage ! Les salaires et les conditions d’emploi du secteur privé sont soumis à la sauvagerie de la concurrence mondiale. Le secteur public lui est protégé et par définition n’est pas dans une situation idéale pour générer des gains de productivité.
    Cote revenu, l’État a atteint les limites plausibles de l’imposition fiscale. Toute augmentation des impôts des particuliers ou corpos aura un rendement négatif. Soit par l’accroissement d’une économie fantôme ou l’exode des capitaux. Il reste l’instrument budgétaire. Non pas le contrôle des dépenses, c’est une option que l’on ne peut malheureusement plus se permettre. Mais les coupures.
    En Lettonie, un pays balte un peu dans la dèche mais pas aussi grave que la Grèce a accepté de sauver les pensions de ses fonctionnaires mais a coupé les salaires de 25% à 35% ! L’important ici, c’est de ne pas se rendre jusqu’à ce point de non-retour d’où l’urgence d’agir.

  4. JE PENSE QUE VOUS AVEZ ETÉ A COTÉ DE LA TRAC DEPUIS LOIN LOIN .Juste d avoir une job un plus ,au gouvernement un paradis,me dire qu il costise et bien nous aussi et jamais on aura la pension de millionnaire des fonctionnaires.Moi j essais de mettre $ 8000.par année,x 35 ans egale $ 280000. x 4% =$313000.sur 20 ans de pension=$15650.MINIMUM DE PENSION A TOUT LES BRANCHES DE GOUVERNEMENT JE PARLE DE PENSION MINABLE POUR UN FONCTIONNAIRE.$ 40000.x20 ans =$800000 .P.S.Pas mal plus de fonctionnaire retraité dans les résidencences bien pouponné que le reste de la population.

  5.  »Enviez-vous les salaires et les conditions de la fonction publique? » Il est clair que cette question est dirigée vers ceux et celles qui ont l’impression (sans nécessairement vraiment savoir) que leur situation de travail est moins  »gratifiante » qu’un-e fonctionnaire…L’envie est un bien vilain défaut, mère de bien des vices. Mais non! Personne ne les envie! Surtout considérant les haches très aiguisées qui s’en viennent trancher ces départements  »à la grecque ou à l’espagnole… »Vous croyez vraiment que notre fonction publique en sera exempté?
    Je ne me souviens plus qui a dit:  »La politique est mené par des gens sans prévoyance pour des gens sans mémoire ».

  6. Si seulement les gens savaient exactement de quoi ils parlent…Nous n’avons pas un salaire plein lors de notre pension et nous sommes effectivement moins payer que plusieurs compagnies privées donc avant de faire un commentaire peut être faire vos études dans vos propos.
    Nous sommes loin de 80 000,00 $ de pension par année étant donné que c’est basé seulement sur un pourcentage de notre salaire. Le salaire moyen des fonctionnaires est également loin des 80 000,00 $ par année aussi. Ce sont les hauts fonctionnaires qui gagnent ce genre de salaire et pas le fonctionnaire moyen…
    Comme je dis à mes enfants fonctionnaire et non millionnaire donc ces mots veulent tout dire nous avons un salaire régulier et ne vivons pas dans le luxe comme plusieurs le prétendent.

  7. Étant fonctionnaire dans un CEGEP, ce que la population ne sais pas, c’est que le régime de pension des fonctionnaires, je ME le paye. J’ai $3000 dollards enlevé sur ma paye à tous les ans durant 35ans de service. Le secret réside dans la caisse de dépôt qui fait fructifier cet argent à de bon rendement. Et les augmentations, quand il y en a, sont entre ½ et 1.5% par an, même pas assez pour couvrir l’inflation que nous payons tous chaque année. Alors ne soyez pas trop jaloux, je changerais mon poste pour le privé n’importe quand…

  8. Venez faire un tour dans nos talons de paies, nous les fonctionnaires si riche….. On est pas exempté d’impôt pour autant et nous cotisons grandement à nos syndicats qui, (croyez le ou non) n’arrivent pas à nous protéger. Oui en tant qu’employé de soutien j’ai un bon salaires, mais c’est parce que j’ai fait des études. Mais si je me compare aux fonctionnaires fédéraux ou à des contacts au privé qui ont fait les mêmes études, du moins de la même durée, bien on se retrouve à comparer deux mondes différents. Oui nous avons des banques de congés maladies et des vacances plus généreuses au départ mais elle ne sont pas plus grosse au bout de 20 ans d’anciennetés, ben non, elles sont pareil. FINALEMENT , REGARDER PLUTÔT DU CÔTE DES CADRES DANS LA FONCTION PUBLIQUE C’EST LÀ QUE CE CACHE L’ARGENT PAS AU PERSONNEL DE SOUTIEN QUI ON A COEUR LES FINANCES PUBLIQUES SAINES MAIS SCRAPPER PAR CES DERNIER……

  9. je travaille au privé et je ne suis pas jaloux du secteur public
    l’état est le plus grand employeur
    il y a des coupures comme ailleurs
    tous ceux qui ne sont pas contents, allez travailler au secteur public
    ou bien retournez aux études
    pas mon problême
    un coup on gagne, un coup on perd
    jonathan roy

  10. Hum… je lis tout ces commentaires… ce que l’on semble oublier c’est que les postes permanents dans la fonction publique s’en viennent de plus en plus rares. Il est maintenant fréquent que les nouveaux fonctionnaires sont engagés par contrat, ce qui ne leur garanti pas un emploi sur, leur journées de maladies sont des jours accumulés par pourcentage du temps travaillé. Oui il y a le REGOP cependant, les fonctionnaires y contibuent largemement… et emploi protégés… je ne sais pas…. quand le gouvernement veut retrouver de l’argent, eh bien la première chose qu’il fait c’est de couper dans sa base d’employé. Pensez-y… moi personnellement je gagne 31 000$ et mon plafond est à 41 000$ riche?Pas certaine

  11. C’est toujours pareil, chacun envie l’autre. personellement j’ai travaille autant au privé qu’au publique, et chacun ont leur avantages le privé est plus libre et stimulant le publique au contraire est lourd et poignant sans reconaissance. Si vous croez que les fonctionnaires sont mieux et bien faites le saut pour voir (ils embauchent regulièrement à contrat) bon nombre l’on fait et restent et d,autres ne reviennent pas!

  12. La nuance est sur la durée que l’employé recevra sa pension, même si il paye 3000$ par année sur son fond de pension, il reste que la loi du 90 s’applique, sois 35 ans de service et 55 ans d’age ou 60-30. Si quelqu’un au privée décide de mettre 3000$ par année de côté par année avec un rendement espéré de 4%, il ne prendra pas sa retraite à 60 ans et surtout il n’aura pas 70% de son salaire avant retraite pour longtemps.
    Le privé doit mettre lui même son argent de côté et espéré que l’année 2008 n’arrive pas trop souvent. et surtout le montant de rente est loin d’être garanti.
    Le privé ou publique c’est un choix, moi j’ai aussi fait les 2 et je suis revenu au privée, plus d’avancement, et plus de motivation. mais je finance mon plan de pension !

  13. 1.Pour que ça passe. Il faut que tout le monde y goute à sa mesure: hauts-fonctionnaires, élus et employés de soutien. Le privé — mis à part nos gais lurons de banquiers qui vont se partager (partager étant un bien grand mot, moins de 1 000 personnes vont se goinfrer avec la part du lion) une belle tarte à la pomme de 10 milliards–, y goute depuis fort longtemps, par le biais du chômage technologique, chronique, structurel et des salaires réels qui sont figés dans le temps.

  14. 2. Un petit mot pour Marc, ce n’est pas de la faute des contribuables, si vous avez signé des ententes avec votre employeur et que celui-ci a soit très mal géré,ou omis de faire des contributions lorsque les vaches étaient grasses et que votre syndicat ne vous a pas défendu ou n’a pas su comment vous défendre. Le trou actuariel est là et il est incontournable. Vous aimeriez peut-être que l’erreur soit réparée en taxant les pauvres bougres à 100% lorsqu’ils sortiront leur 3000.00 d’un REER et tristement ça risque de se produire. Rendu à ce point, on ne sera pas très loin de l’explosion sociale ou d’une grève des contribuables Tous les contribuables feront front commun et arrêteront de payer leurs impôts. Soit dit en passant votre fameux 3000.00 est à la limite payé par les contribuables, vous l’économiser certes, mais à la source, c’est le contribuable qui vous le fournit en échange d’un service.
    En passant, Marc moi aussi, à votre place, avec une pension, qui je vous le souhaite de tout mon cœur restera garantie et intacte, je changerais pour le privé surtout à votre âge!

  15. bonjour MOMO tu as emprunté mon nom de plume ? ca ne me fait rien .vas -y.
    il n’y a pas de pension MINIMALE pour la fonction publique au Québec. j’étais prof. à temps partiel pendant plusieurs années avant de devenir permanente et je n’ai que 13,400.00 $ par année de pension. je ne suis pas la seule. avec mes compagnes nous avons fondé L’EDUCATION DES ADULTES et crois moi je travaillais des 40-50 heures par semaine mais seulement 9 m’étaient rémunérées.lors de ma demande de pension, ma patronne m’a meme écrit une lettre pour que je puisse contribuer à payer tout ce temps benévol en pension mais la CARA a refusé .je vis donc maintenant avec mon 13,400.00 par année. ne dites pas des choses sans savoir.

  16. Je crois que de tous les avantages donnés aux employés de la fonction publique le régime de pension à prestation déterminé est le plus scandaleux. J’ai calculé qu’un retraité qui vivra jusqu’a 85 ans et qui recevra 50 000$ par année de pension recevra un milion de dollars en pension. Peu de travailleur du privé auront la chance d’accumuler un tel montant. Qui va payer c’est milliard de dollars? En partie les travailleurs qui eux n’auront pas de belles pensions gouvernementales, y compris les jeunes fonctionnaires qui n’auront surement pas cette chance dans 40-50 ans.

  17. je peux aussi vous noter que mon époux travaillait pour une entreprise privée et pour le meme nombre d’années de services que moi, il a plus que moi en pension.en plus ce n’est pas lui qui contribuait à son fond de pension , c’est la compagnie qui payait le tout. je vous note qu’il était un gars de métier et non un haut dirigeant. donc la fonction publique n’est pas si belle que ca . tous les employés paient leur part de la pension et le gouvernement la sort juste quand nous encaissons cette pension. si nous décédons 1 ans apres l’avoir pris , le gouvernement n’en aura sorti sa part que pendant 1 an et si nous avons un conjoint il ne recevra que 50% de cette pension. voila!

  18. D’un côté il y a les momo avec 13400 et de l’autre, il y a les hauts mandarins à 85 000 et plus par année. Je suis prêt à parier que le fond de pension moyen d’un fonctionnaire, actuellement, tourne autour de 28000.00. Plus on avance dans le temps, plus ce chiffre ira en augmentant.
    Écoutez, il n’y a pas 36 moyens pour remplir le trou actuariel. Soit on baisse les cotisations en bout de ligne, soit on revient sur plusieurs promesses, soit on augmente les cotisations actuelles employeur, employé de manière substantielle, soit on se ferme les yeux et l’on prie pour que le TSX & le S&P quadruple d’ici 10 ans.
    En tkas, à en juger de la politique mondiale des tx d’intérêts depuis 12 ans, les gouvernements ont choisi la solution facile de fermer les yeux et d’allumer des lampions. On parle des fonctionnaires ici, mais ne vous en faites pas, vous n’êtes pas pointer du doigt et je ne crois pas que vous serez les seuls boucs émissaires. Le lock-out des joueurs de hockey, le salaire des banquiers, les frivolités de nos élus, la culture de la fraude et de la corruption et sa normalisation, c’est le même débat.

  19. Bon, je crois qu’il faut éclaircir certain point concernant les pensions. 1- Tous fonctionnaire travaillant pour le gouvernement québécois recevra entre 70% et 80% de son salaire en pension. Par contre, ce montant n’est pas indexé au coût de la vie et ne peut être verser aux héritier en cas de décès. 2- Le 70% à 80% est calculé sur les 5 année de salaire les plus élevé. Un fonctionnaire à 100 000$ recevra le même 75% qu’un fonctionnaire à 30 000$. Oui un recevra 75 000$ et l’autre 22 500$ mais un est avocat et l’autre secrétaire. Si ton 22 500$ de pension ne te satisfait pas, tu n’avais qu’à allez à l’école pour avoir un salaire plus élevé. Et trouve moi quelqu’un au privé, qui a travailler à 30 000$ toute sa vie, qui recevra une pension de 75% de son salaire et ensuite tu viendra te plaindre.
    Concernant le remboursement du déficit, le syndicat est en train de vérifier la possibilité de faire continuer les prestataires à cotiser au fond de retraite.

  20. je regrette Bob mais mon époux aura droit à 50% de ma pension lors de mon décès donc 6,700.00$ par année . tu as raison pour l’indexation , il n’y en a pas . je vous fais remarquer que le gouvernement paie sa partie juste quand on touche et ce au fur et à mesure qu’on touche notre pension . si je prends mon exemple , aujourd’hui le gouvernement paie sa partie de ma pension sur un salaire que j’ai touché il y a plus de 25 ans. c’est vrai qu’on calcule notre pension sur les 5 meilleures années mais dans mon cas il y a plus de 25 ans . je ne coute donc pas cher au gouvernement parce que j’ai toujours payé ma part. la caisse de dépots et placements est supposée l’avoir fait fructifier.
    ce qui diminue la part du gouvernement à payer pour ma pension.
    Je ne me plain pas c’est un choix de vie que j’ai voulu et n’oublie pas que j’ai un back en enseignement. si l’éducation des adultes est ce qu’elle est aujourd’hui,j’ai contribué à son implantation avec au moins 80% de temps en bénévolat.

  21. MOMO,
    Combien avez vous déposé dans votre fond de pension sur tous ces années? Et la période que vous étiez profs non permanent avez vous cotisé?ou vous aviez un montant forfaitaire en compensation.
    En 2008 c’est le gouvernement qui va renfloué la perte subit a la caisse de dépôt quand vous allez recevoir votre pension, la prestation déterminé fait en sorte que c’est le gouvernement qui absorbe le manque à gagner et pas vous, quand je vais décédé ma conjointe va recevoir le restant de mes REER après impot, rien de plus. 6400$ par année pour 25 ans c’est beaucoup plus pour votre conjoint qu’un reste de REER.

  22. Ça Sylvain, la réaction de momo, c’est la réaction typique des fonctionnaires. Je sais très bien c’est quoi, dans ma famille, 50% sont des fonctionnaires et l’autre 50% sont des propriétaire de PME. Les fonctionnaires essaient toujours de nous montrer la partie vide du verre. Jamais la partie pleine. Et n’essai pas d’argumenter avec eux, ils sont inexplicablement borné.

  23. Je demanderais aux de réaliser que les promesses de coupures dans la fonction publique et les renouvellement de 1 poste sur 2 sont en action dans notre fonction publique. Ce qui fait qu’un nombre croissant de « fonctionnaires » ne sont pas permanents et n’ont donc aucun avantages sociaux que vous semblé jalouser si activment. Pas de congé maladies, pas de congés férirés et laissez moi rire en me parlant de vacances. Je suis dans la fonction publique depuis 6 ans, mon salaire est de loin inférieur à un salaire dans le privé et je n’ai aucun congé, aucune assurance, aucune retraite.

  24. Bob
    Je ne sais pas pour les membres de votre famille Bob. Mais dans le cas de MoMo, je ne crois pas qu’elle soit bornée. On parle d’une dame qui a fait don de son temps pour aider des immigrants et p-e des criminels à lire et écrire, à devenir fonctionnel et productifs pour la société.
    Je pense qu’elle soit plus en christophe du manque de respect que la société a pour des gens dévoués comme elle. C’est un putain de gâchis je vous dirais. Tout ça parce que notre génération n’a pas voulu prendre les décisions qui s’imposaient au moment opportun quand il fallait les prendre. Résultat, la génération de Gabrielle paie déjà pour les pots cassés et notre génération elle fera quoi de concret pour rajuster le tir.

  25. Gabrielle,
    Si vous êtes au gouvernement depuis 6 ans, vous avez droit à l’assurance medicament pourquoi vous l’avez pas ?Les congés férié sont garanti par la loi même au privée par la CNT. Donc si vous n’avez pas ca, c’est que vous avez un montant forfaitaire en % pour vos vacances, congé et autres remis sur vos paye a tous les semaines, et c’est a vous de gérer ces montants, comme pour les employés de la construction, ils recoivent leur chèque de vacance et congé 2 fois par année.
    Donner au moins `l’heure juste dans vos propos,
    je ne suis pas du tout jaloux du public, je l’ai quitter par choix, mais je connais assez bien les conditions de travail, et aussi des conventions de travail.
    Comme au privée il y a des mauvais et des bons employés, mais au privée les mauvais ne reste pas longtemps dans l’entreprise.
    Oui il devait avoir coupure quand les employés quittait pour la retraite dans une proportion de 1 sur 2 remplacé, mais pourquoi au total la fonction publique depuis 4 ans a grossi de 17 employés au NET.
    Pas beaucoup 17 pour le Québec, mais je ne vois pas de coupure.

  26. @Sylvain.
    Je ne comprends pas votre dernier paragraphe. Pouvez-vous élaborer ? Dans le cas de Gabrielle, je crois avoir compris qu’il n’a jamais été question de ne pas avoir d’assurance médicaments, mais plutôt de congés de maladie.

  27. Cocorico,
    La dernière ligne de son texte , c’est écrit aucun congé, aucune assurance, aucune retraite.
    assurance j’imagine que c’est medicaments, salaires etc.. ma conjointe est aussi temporaire et elle a l’assurance.

  28. K je ne l’avais pas compris de cette manière. Je l’interprétais comme garantie de travail. Mais en définitive, les temporaires de la fonction publique ont-ils moins ou plus que le minimum requis par la CNT ? Expliquez-moi vos chiffres dans le dernier paragraphe.

  29. Je veux juste dire qu’il ne faut pas oublier les coupures annoncées pour 2012-2013-2014.
    Je suis fonctionnaire et mon poste a été coupé. Je peux donc vous assurer que ces coupures sont bien réelles. Quelques centaines de fonctionnaires ont vu leur poste coupé en 2012 au Québec.
    Pour ce qui est des différences entre privé et publique, je crois que chacun a ses qualités et défauts.
    Moi, j’ai choisi le publique pour une sécurité d’emploi. Mais voilà, cette sécurité n’existe plus.
    Depuis que je sais que mon poste est coupé, je suis en recherche d’emploi. Je regarde surtout le privé puisque le gouvernement, en annoncant ses coupures, a également annoncé qu’il gelait les dotations. Donc, je peux oublier le publique.
    Ma recherche au privé me démontre qu’il y a, dans mon domaine, sensiblement le même salaire. Je dis sensiblement car il y a une marge de salaire énorme au privé pour le même emploi. J’entends par là que pour mon domaine, avec 15 ans d’expérience, je peux appliquer sur des postes qui ont jusqu’à 20 000$ de différence par année, selon ce que la compagnie est prête à offrir. Cette différence est énormes. Alors je compare avec la moyenne du privé pour en arriver à dire que c’est sensiblement la même chose que le publique. Par contre, le privé offre moins d’avantages…

  30. Lorsque vous dites cent fonctionnaires. C’est de tout acabit. Les hauts gradés comme les bas. Juste à Montréal, ou partout en province.
    Calcul rapidos, mettons 200 fonctionnaires mis à pied, avec avantages sociaux, sans compter la pension, on parle en moyenne d’économies de 100 000 si c’est des hauts gradés, 60 000 pour les plus bas échelons. Mettons 80 000 fois 200, on parle d’économies de 16 000 000. OK ! Ouf, pour faire une véritable différence dans le budget annuel ça va prendre la tronçonneuse. AyoYe !

  31. À ma connaissance, ils coupent dans le bas de la pyramide… Je ne suis pas au courant de tout, mais je n’ai pas entendu parlé d’un gestionnaire coupé.
    Par contre, il faut ajouter qu’ils ont coupé 98% des militaires réservistes, et ce, de tous les niveaux…

  32. ha oui, un détail très important : environ 300 fonctionnaires de couper uniquement dans mon ministère au courant de l’été dernier. Ils ont coupé encore la semaine dernière, mais je ne connais pas les chiffres.
    Pour les autres ministères, je ne suis pas au courant des chiffres non plus.

  33. Caroline,
    Je crois que vous pârlez du Fédéral dans votre cas, car le provincial n’a pas recu ce genre de coupure, pas encore…

  34. Bonjour,
    Oui, je parle du fédéral. Mais je croyais que le provincial faisait partie de cette vague de coupures également. Mon erreur…

  35. Si j’ai bien compris, vous vous trouvez soit à Montréal ou à Gatineau. Je me souviens de l’étude sortie en Janvier 2012 qui projetait des coupures de 60 000, majoritairement concentrée à Ottawa & Gatineau-Hull, ailleurs au Canada surtout dans les Maritimes, moindrement dans les autres grandes métropoles. Enfin, j’espère que le couperet ne fait pas de discrimination. Je veux dire que c’est tuf déjà en partant pour les remercies mais s’il fallait que les employés de grade moyen et inférieur soient les seuls cibles, ayoye !

  36. Ils vont avec le principe un cadre pour faire le travail de ses subalternes. Mais les subalternes ne peuvent pas faire le travail des cadres. Alors forcément, ils coupent dans le bas de la pyramide. Par contre, au niveau militaires réservistes, ils ont même coupé des majors, ce qui est un grade assez élevé…

  37. @ Sophie Stival
    J’ai envoyé 1 commentaire qui n’est jamais apparu…. J’ai réessayé une deuxième fois et il n’a pas plus été plublié. Y a t’il un problème avec votre blog. De toute façon le sujet n’est plus d’actualité maintenant. Se sera pour une prochaine fois, qui elle espérons, fontionnera…!
    Au revoir !

Les commentaires sont fermés.