Travailleurs indiens : peut-on bouder la Banque Royale?

IStock_000008160911XSmall[1]Par Sophie Stival

La nouvelle est choquante. La Banque Royale aurait demandé à des employés qu’elle a mis à pied de former la relève: des travailleurs temporaires indiens. 

Selon le réseau anglais de Radio-Canada, ces employés étrangers ont obtenu des visas par le biais du Programme des travailleurs étrangers temporaires

La Banque Royale, qui a accepté de sous-traiter certaines tâches informatiques liées au service aux investisseurs, s’en lave les mains. 

Elle affirme que c’est la responsabilité de son fournisseur iGATE de respecter les lois. En d’autres mots, ce n’est pas elle qui a embauché ces travailleurs étrangers. 

La plus grosse banque canadienne peut-elle faire une chose pareille sans nuire gravement à son image? Et la vraie question : pouvons-nous protester d’une façon efficace? 

Certains affirment sur les réseaux sociaux qu’ils fermeront leurs comptes et déchireront leurs cartes de crédit de la Banque Royale. Permettez-moi d’en douter… 

Soyons clairs, les entreprises ont le droit de délocaliser des emplois ailleurs. Plusieurs d'entre elles ont des centres d’appels en Inde ou des usines de fabrication en Chine. 

Ce qui choque ici, c’est que ces employés temporaires travailleront à Toronto en tassant des travailleurs canadiens en poste, ce qui est illégal. Selon le programme fédéral des travailleurs étrangers temporaires, ils pourraient être payés jusqu’à 15 % de moins que le salaire moyen en vigueur. 

On a affirmé que ces travailleurs seraient formés au Canada quelques années et qu’une majorité retournerait ensuite en Inde faire le même travail. Est-ce alors plus acceptable? Quant à moi, il s’agit d’une entourloupette juridique qui a été jusqu’ici rentable pour les banques. Mais je ne suis pas avocate… 

Ce qui est le plus "drôle", c’est que ce programme fédéral vise à pourvoir des postes où il y a une pénurie de travailleurs spécialisés. Dans le cas présent, c’est plutôt une question de pure profitabilité.

Le fédéral dit qu’il enquête afin de déterminer s’il y a eu des abus. La Banque Royale se fait malmener avec raison sur les réseaux sociaux. Mais en fin de compte, est-ce que ça changera grand-chose? 

J’ai mainte fois répété combien notre système bancaire est plus réglementé qu’ailleurs et par le fait même, moins concurrentiel. À l’évidence, on a mieux résisté à la crise financière mondiale de 2008, mais cette situation de quasi-monopole a également permis aux banques de continuer d’engranger des milliards de profits. 

Les banques protègent leur bilan et leurs actionnaires de leur mieux. Peut-on en dire autant de leurs clients et de leurs employés? 

24 réflexions au sujet de « Travailleurs indiens : peut-on bouder la Banque Royale? »

  1. Ce n’est pas une première – mais c’est la première fois que les employés en font la manchette.Ce n’est pas la seule entreprise qui le fait. regardez Bell, Hydro Québec et de sans compter les autres instutions financières et j’en passe. Alors rien ne sert partir en guerre contre des moulins à vents. Le plus important est la satisfaction que vous obtenez lorsque vous utiliser le service à la clientèle.

  2. «La satisfaction du consommateur et le bonheur du travailleur sont deux conséquences accidentelles de la poursuite du profit.»
    À voir aller certaines entreprises, on comprend parfaitement pourquoi cela est vrai.

  3. JE SUIS EN VOYAGE EN EUROPE ET JE SUIS CLIENT DE LA RBC. UNE FOIS ARRIVÉ AU CANADA, JE LAISSE RBC ET J’INVITE D’AUTRES À LE FAIRE…..CETTE INSTITUTION BANCAIRE, DEVRAIT ÊTRE MIS À L’AMANDE ET PERDRE SA LICENCE !!! MAIS ÉVIDAMENT, LE GOUVERNEMENT ILS FERMENT LES YEUX !!!!!!

  4. les canadiens devrait boycotez cette banque,pour ses gestes trop c est trop RBC dépasse les limites et les immigrants retourné-les chez eux ont en as pas de besoin il y a assez de chomeurs ici!

  5. c’est aberrant et je ne m’explique pas cette décision. De plus, les autres institutions qui le font comme Hydro-Québec et Bell ne sont pas une excuse et méritent d’être connues ouvertement. Aux utilisateurs de décider s’ils prendront leurs services ailleurs. Nous perdons des emplois en quantité industrielle et il est faux de prétendre qu’il y a une pénurie de main d’oeuvre dans plusieurs domaines où on remplace la main d’oeuvre locale par des étrangers. Encore une fois, une gaffe du gouvernement Harper dont il faut se débarrasser au plus vite!!!

  6. Moi, je suis une ancienne employée de la RBC. J’ai travaillé pour eux pendant 14 ans avec des augmentations de salaire d’à peu près 5 ¢ par an! Lorsque j’ai quitté mon salaire était inférieur ou égale à ceux qui venaient d’être engagé.
    J’ai trois enfants et à chaque grossesse mon poste se voyait coupé!! Drôle de coïncidence. Alors, cette situation ne me surprend pas du tout.

  7. Qu’une entreprise fasse de l’impartition des TI c’est maintenant courrant. Plusieurs le font pour ce concentrer sur leur mission d’entreprise. On a plein de firme au Québec et au Canada qui sont impartiteur comme CGI, IBM Canada, Bell Canada (qui a eux trois possède les meilleurs service professionel en TI au canada selon certain sondage) et plein de plus petit joueur. Une firme canadienne aurait probablement intégrer en partie ou en totalité les employers congédier de la RBC à leur équipe. iGate est une entreprise étrangère. Pourquoi La RBC n’a pas pris une entreprise canadien pour faire son impartition? Ce qui aurait été plus acceptable pour les clients de cette banque selon moi. Par contre, bien que la RBC est impacter par les décisions de iGate c’est iGate qui contreviens à la loi.

  8. Je souhaite que les canadiens coupent leurs cartes visa de la Banque Royale et s’en procure une dans les autres institutions.La banque fait des milliard de profit à chaque année, ce n’est jamais assez????Pourquoi ne pas encourager les autres ???

  9. Le comportement de la RBC est inacceptable. La mise en place d’un programme d’aide aux travailleurs étrangers relève de bonnes intentions, mais visiblement ce programme comporte de graves lacunes puisqu’il permet à des organisations comme la RBC d’en abuser.
    Cette situation me fait penser au fameux programme de soutien aux auteurs mise en place par le gouvernement libéral, programme qui fut à l’origine à du déclin du fleuron québécois qu’était CINAR.

  10. Quand Nortel a vide les emploi du Canada et a coupé 50% des pensions des employés mais seulement au Québec qui a réagi !!! ( personne )
    Quand Norbourg a vide les coffres des travailleurs qui a réagi !!!! ( personne )
    Quand il y’a un malaise qui touche des travailleurs honnêtes jamais personne ne réagi .
    C’est toujours le petit qui paye , qui travaille et qui fini avec ( RIEN ) et personne ne lève le petit doigt .
    VIVE LA JUSTICE AU Canada .

  11. Mais quelle hypocrisie! La Banque Royale ne fait que ce que fait la très grande majorité des Canadiens: acheter au plus pas prix à l’extérieur du Canada. Qui de vous achetez des vêtements, des produits ou autres de fabrication canadienne? Combien d’emplois seraient créés si nous le faisions tous? Avant de faire la morale, il serait bon de faire un examen de conscience. Mais c’est certain que c’est toujours la faute de la méchante banque et non pas du bon citoyen qui tente juste d’épargner…

  12. Ce ne sont pas les premiers postes qui quittent pour iGate, depuis 2008 que les emplois canadiens de la RBC se voient déménager en Inde. Pour ce qui est de replacer les employés c’est de la foutaise je peux vous le confirmer étant ex-employé moi-même. Je ne peux comprendre pourquoi les gouvernements laissent faire après tout ce sont les taxes qui s’envolent vers un autre pays et nos pensions plus tard, que va-t-il se passer?

  13. Voilà…nous venons de découvrir le vrai portrait de la RBC…..et il y en a d’autres comme eux! Personnellement, je n’ai plus affaire à eux, et l’entreprise que je dirige changera de banque dans quelques jours! On tatera Desjardins…au moins, c’est québécois…….Tous les canadiens devraient boycotter cette « banque-de-merde », ceci leur dobberait une bonne leçon, ainsi qu’aux autres! Étape suivante: mettre Harper et sa gang de twitts à la porte….ça presse!!

  14. Ces nouveaux travailleurs empruntent cela permet d’augmenter le PIB par une croissance immobilière à défaut d’avoir une croissance industrielle.

  15. Bouder , oui et dans tous les domaines, il ne faut pas oublier que le canadien est trop bon, et ce qui est trop bon est trop…., le pouvoirr c’est le citoyen-client, ce pouvoir ne pourra vraiment prendre effet qu’en masse, alors le jours ou le citoyen client canadien commence à connaitre l’étendue de ce -son pouvoir il sera mieux respecté est par les banques, est par le privé et par la police etc etc… moi en tout cas je l’ai boudé ça fait longtemps cette banque là

  16. je ne suis pas un client de la RBC mes je dit que si les clients de RBC ne boycotte
    ce sont des c… tant pis pour eux grâce a votre ignorance les banque ont beau jeux…

  17. La RBC se lave souvent les mains envers plusieurs de leurs décisions. Pas surprenant venant d’une banque qui a sa responsabilité envers le fameux dossier Earl Jones (fraude de millions d’investissement de client dont la RBC a été accusé et trouver coupable) . Il semble que leur intérêt est plutôt envers faire des profits que de soucier des clients et de leurs employés.
    Personnellement, jamais je ferai affaire avec cette entreprise, et j’ai travailler dans le monde des finance longtemps alors ça peut vous en dire long!!

  18. Je trouve indécent que les société canadienne se prostitut pour de l’argent ($).
    J’ai quitter la société « Bell » (téléophone + informatique + télévision), pour la même raison.
    Je ne suis pas membre de la banque R.B.C. mais je sais qu’un membre de ma famille fait affaire avec
    elle. Je vais l’informer et je suis certain qu’elle vas abandonner cette banque qui nous prend pour des  » IGNORANTS « .

  19. le commentaire de M. Sylvestre est le mieux adapté, tous les compagnies cherche la facon de couper dans leurs dépenses, pour augmenter les profits. Combien de nous achetent Québécois ou Canadiens (produits), non on regarde le prix avant tout, que croyez qu’il y a de différent avec une banque ou une multinational. Tout le monde est content quand leur REER fait des rendements, mais on ne se pose pas la question comment la banque y arrive.
    Les profits servent a augmenter les salaires, faire des investissements et retourne de meilleur dividende aux actionnaires, qui souvent sont les mêmes qui crie au injustice.
    Soyons honnête, commencons par se regarder avant de jeter la pierre, combien de produits Québécois avez vous acheter dans le dernier mois, collectivement.

Les commentaires sont fermés.