Immigration économique: oui!

Credit_IS Par Sophie Stival

Le Canada a accueilli 280 636 résidents permanents en 2010. C’est ce que révèle un rapport de Citoyenneté et Immigration Canada publié dimanche. Un chiffre record en plus de 50 ans.

Faut-il s’en réjouir? Sûrement. Le marché du travail a grandement besoin de travailleurs qualifiés et il semble que beaucoup de ces nouveaux arrivants soient des « immigrants économiques ».


On entend par immigrants économiques, l’arrivée de travailleurs spécialisés, d’entrepreneurs et d’investisseurs. Près de 2 résidents permanents sur 3 accueillis en 2010 étaient des immigrants économiques et des personnes à leur charge, nous apprend le communiqué du ministère de l’Immigration.

Le Québec n’est pas en reste non plus. En 2010, on a accueilli près de 54 000 immigrants, soit un sommet depuis 1957. En 2011, on a toutefois maintenu les mêmes objectifs que l’année précédente. 

Le vieillissement de la population est l’une des principales raisons qui justifie ces niveaux records. Certains diront que tout ce nouveau monde met de la pression sur notre système de services publics (santé, garderie, éducation). Mais n’oublions pas que ces immigrants économiques sont aussi des contribuables. En plus des qualifications professionnelles, le Québec choisit ses immigrants en fonction de leur connaissance du français.

Une évaluation du Programme des travailleurs qualifiés (au fédéral) démontre que les immigrants sélectionnés réussissent bien et participent à régler le manque de main-d’œuvre spécialisée. Ceux qui profitent d’une offre d’emploi lorsqu’ils présentent leur demande de résidence permanence gagneraient un salaire annuel moyen de 79 200 $ trois ans après leur arrivée au pays.   

Vieillissement de la population et problème de finances publiques vont souvent de pair. Parlez-en aux Japonais. Près du quart de leur population a 65 ans et plus. Chez nous, ça serait plutôt 15 %, mais ce nombre augmentera rapidement dans les années à venir (Le cauchemar japonais, article de La Presse). L’immigration est certainement une réponse (solution) à ce problème.    

Qu’en pensez-vous?

34 réflexions au sujet de « Immigration économique: oui! »

  1. L’immigration est forcément économique d’abord pour ceux qui quittent leur pays et qui espère des jours meilleurs.
    Mais le Canada n’est plus le Canada des années 1970-85, alors qu’il était facile pour les immigrants de trouver du travail. Aujourd’hui avec les fermetures d’usines comme celles de Phillips et Electrolux on peut se demander quel est l’avenir des immigrants et des citoyens nés dans ce pays.
    Quel sera la charge pour les gouvernements envers ces nouveaux immigrants s’ils ne trouvent pas de travail.
    De plus compte tenu de la question du Français au Québec, je me demande quelle proportion de ces nouveaux immigrants grossiront les rangs des Franco et des Anglos?

  2. cette article apparaît plutôt comme de la propagande du ministère de l’Immigration et de la Citoyenneté… Salaire moyen de 79200$, s’il vous plait faites-moi rire ! Se réjouir de faire rentre encore plus d’immigrants, faites-moi encore plus rire !
    Demandez aux citoyens de Montréal-Nord, Parc Extension, Outremont, Notre Dame-de-Grâce, Ville Saint-Laurent, de ce qu’ils en pensent des bienfaits de l’Immigration! Vous risquez d’avoir un tout autre point de vue…

  3. Comme c’est drôle , les immigrants chômeurs dans leurs pays viennent ici pour travailler et nos industries déménagent dans leurs pays économiquement plus rentable because les salaires de misère qu’on leur donne ,alors ils deviennent comme les milliers de Québécois des B.S. a vie. le chien qui tourne autour de sa queue.

  4. L’immigration au QC c’est un échec, la province a un faible taux de rétention de ses immigrants (moins de 20 % y restent) et une aussi faible intégration au travail des ceux qui décident d’y rester, un des problèmes c’st le mélange entre les deux types d’étrangers, les refuges et les immigrants économiques, le modèle québécois néglige les immigrants économiques et les politiques d’intégration son nulles ou inexistantes.
    et une réponse pour Charles, pour un immigrant, la langue ou la religion sont pas importants, c’est qui compte c’est de trouver un emploi digne at à la hauteur de ses expectatives.

  5. 79 200$ après trois ans est une exagération de la part du ministère de l’immigration. La majorité des immigrants qui arrivent au Québec doivent la plupart du temps retourner à l’école. En moyenne, un diplôme universitaire demande qu’on consacre 3 ans et plus à la formation. Après la diplômation, il faut frapper des milliers de portes avant de trouver un boulot. De grâce, arrêter svp de dire n’importe quoi.

  6. Mlaheureusement je ne crois aucunement de tels propos du Ministère de L’Immigration. Pourquoi ? 1 – De la propagande toute simple et. 2 – La plupart des immigrants que je connais… sont soutenus encore par nos deniers (le BS)… et beaucoup s’adressent à moi en anglais seulement. Quelle intégration !!!!

  7. Je ne suis pas habitué et on ne m’y a pas incité à croire que les milieux dirigeants de notre pays
    nous disent la vérité, toute la vérité et rien que la vérité.
    ———Mais n’oublions pas que ces immigrants économiques sont aussi des contribuables. ——–
    Est-ce à dire que ces immigrants ont droit IMMÉDIATEMENT aux services publics sans restrictions et
    sans frais? Alors que nous écoperons de frais modérateurs après avoir payé des taxes et impôts
    toute notre vie ici !!!!!
    Que penser des engorgements dans les hopitaux, alors que nous accueuillons, oups correction, alors
    qu’on accueuille ( on ne m’a pas demandé mon avis ) autant d’immigrants sans en accepter leurs
    médecins immédiatement? (( Eh oui, j’ai connu un gars sympathiques qui s’est buté à cette règle )).
    N’en sont ils pas la raison, l’explication, LA CAUSE.
    —–Près de 2 résidents permanents sur 3 accueillis en 2010 étaient des immigrants économiques—
    Cette dernière phrase laisse entendre que 1 résident sur 3 NOUS COÛTE IMMÉDIATEMENT
    des frais ou plutôt que 1 résident sur 3 se la coule douce à nos frais en recevant de l’aide sociale
    qui représente plus de deux fois celle accordé à un de nos concitoyens. Autrement dit le même
    montant que ma pension de pauvre? Que pendant que je travaillais à mes 64 ans, une partie de mes
    impôts servait à faire vivre un de ceux-là? Pendant qu’on jette de la poudre aux yeux aux présents
    concitoyens en dévoilant UNIQUEMENT le beaux côté ( COMME D’HABITUDE ) de l’immigration, je n’hésite
    pas à égratigner cette belle image.
    ——mais ce nombre augmentera rapidement dans les années à venir (Le cauchemar japonais, article
    de La Presse). L’immigration est certainement une réponse (solution) à ce problème. ——–
    Je dis que les immigrants vivront les mêmes problèmes que nous éventuellement. Qu’ils auront
    moins d’enfants qu’ils auraient eus dans leurs pays et que le problème du vieillissement est tout
    simplement reporté de 30 ans et, de plus, même pas complètement.
    Bon! Je le répète, nous serons tous terriens un jour ou l’autre. Mais en attendant, ça ne risque pas
    de nous coûter trop cher en laxatif. Ne vous méprenez pas sur mes paroles, après tout j’ai épousé
    une « à peine née ici ». J’ai aussi connu une époque ou le taux horaire de l’immigration nous coupait
    l’herbe sous le pied.
    Nous manquons de main-d’oeuvre qualifiée?…Merde!…Qu’on en forme et qu’on arrète d’égorger nos
    étudiants avec le coût de l’éducation. Nous n’épargnons rien à soigner, dans tous les sens du mot,
    1 nouvel arrivant sur 3 à nos frais.

  8. C’est triste voir des descendants d’Immigrantes (Les Francais qui sont arrivees en Amerique etaient aussi des Immigrees.) parler contre l’arrivee des nouveaux citoyens au meme temps qu’ils vont se plaindre de etre SURTAXES. Ca releve de l’ignorance de dire que seulement les immigrantes vivent du BS. Depuis que je suis au Quebec, a chaque fois que le gouvernement essai de couper dans les prestations de BS; je vois apparaitre dans la TV un certain Monnsieur avec une tres grande Moustache et en plus avec un nomme TRES FRANCAIS qui se dis LE PRESIDENT des BS et qui est la pour defendre la cause des BS. Quant a moi ce Monssieur la est en perfect sante pour aller travailler mais depuis au moins Vingt longues annees il fais partie de ce fardeau la et pourtant ce n’est pas un immigre. On a besoin de plus de Travailleurs si nous voulons que le fardeau Fiscal soit partage et de cette facon le voir descendre a des niveaux plus vivables que ce que l’on a miantennant.

  9. INTÉGRATION:
    1) Aux USA on constate qu’il faut 3 générations pour intégrer entièrement les immigrants latino pour ne prendre que cet exemple; intégration veut dire compréhension et adoption des us et coutumes du pays d’acceuil;
    2) Au Québec le taux de chômage est de 20% pour les immigrants venant d’Afrique du Nord et le niveau de vie est bas pour la majorité d’entre eux. Là aussi il faut du temps;
    3) A Ville Lasalle il y une important immigration Sikhe dont très peu sont intégré à la culture Française, étant eux même au départ membre du très British Commonwealth, intégration au fait Français presque nulle. Combien de générations faudra-t-il?
    4) Beaucoup d’immigrants passent d’abord par le Québec pour entrer au Canada puis se retrouvent surtout en Ontario;
    5) Pourcentage des 2 peuples fondateurs par rapport à la population actuelle: Franco 23%, Anglo 28% seulement, Amérindiens moins de 5%.
    Conclusion il faut un temps pour intégrer des immigrants ce qui veut dire des salaires comparables aux ‘natives’ pour l’ensemble des citoyens. Ça se fait difficilement en peu de temps, et le salaire de 79 000$ ???

  10. Pour te répondre mon chèr Ricardo, lorsque tout les profiteur comme ton monsieur à moustache travaillerons tu pourra clamer les bien fait de l’immigration. Le jour où seul les québécois malade ou handicapés serons sur le BS, si nous manquons encore de main d’oeuvre, alors nous pourrons penser à l’immigration !!! Les immigrants n’allègent pas notre fardaux fiscal si le tiers d’entre eux tombent sur le BS et que l’autre tiers doit retourner à l’école. Pour ce qui est du viellissement de la population, c’est un faux problème car oui nous allons être très serré financièrement quand les boomers vont partir à leur retraite mais ils finirons par mourrir et le rapport entre le nombre de payeur de taxe vs le nombre de gens vivant au crochet de la société vas revgenir à la normal.

  11. Tu a bien raison Charles !!! 79 00$ par anné, même pas le tier de la population du Canada gagnent cela donc je comprend mal comment un immigré gagnerais le double de mon salaire, sans parler français, sans expérience de travail dans notre pays, après seulement 3 ans.

  12. Pour répondre à David; la majorité des immigrants venant dans ce pays sont des personnes hautement éduquées et qui sont sous-qualifiés. En réalité ces personnes devront gagné encore davantage.

  13. Le texte qui suit, s’adresse à vous Ricardo.
    En référence à votre « Ca releve de l’ignorance de dire que seulement les immigrantes vivent du BS »
    Peut-être que je n’ai pas bien lu mais nulle part dans les textes qui précèdent nos commentaires
    il est dit que SEUL les immigrants vivent du BS.
    Personnellement j’ai des cousins métis Montagnais et Québecois français. J’ai épousé une femme
    d’origine mexicaine. Et je ne dis pas « que seulement les immigrantes vivent du BS. » Ce que je dis c’est : que nous avons notre quota et que nous n’avons nullement besoin d’y ajouter des ressortissants étrangers. Nous étions des émigrants nous-même bien sûr! Cependant le pays n’a pas été développé par les autoctones. Tous, nous sommes aujourd’hui des autoctones. Ça fait près de 300 ans que mes ancêtres ont débarqués ici. Je ne dis pas que le monsieur à très grande moustache me fait honneur. Je dis seulement qu’il est inutile et coûteux d’en ajouter. Pour certains de ces arguments, je lui donne raison. Après tout, dans notre société, on ne maltraite pas un chien. Même plus, on le soigne à la SPCA. Ne te fais pas d’illusions. Le fardeau fiscal sera toujours
    élevé car 2 provinces seulement, le Québec et l’Ontario totalisent 62% de la population du Canada.
    Nos taxes servent un très grand territoire.
    L’histoire du Canada, nous ne l’avons pas aprise, nous l’avons vécue. Mon grand-père a en partie vécu de la chasse et la pêche avec les aucoctone Montagnais. Une grand-mère de mon épouse
    était une autoctone de pure race de l’amérique centrale.
    Et finalement je dis : Si les émigrants étaient tous autonomes comme nous l’étions jadis il y 450 ans
    et peu après, je ne me plaindrais pas. Pour que vous puissiez parler d’ignorance, il vous faudrait un peu plus de recul et de vécu dans le temps québecois.

  14. @ Robert pour le commentaire suivant :
    « Rédigé par : Robert | 15 fév 2011 14:49:54
    Pour répondre à David; la majorité des immigrants venant dans ce pays sont des personnes hautement éduquées et qui sont sous-qualifiés. En réalité ces personnes devront gagné encore davantage.
     »
    sous-qualifiés ou sur-qualifiés? Si ces gens sont sous-qualifiés, ils gagnent trop déja. Dans le cas contraire il sont obligés d’accepter moins pour travailler. Et c’est pour cette raison que l’immigration nous coupe l’herbe sous le pied. Quand on est obligé de prendre un travail pour lequel nous sommes sur-qualifié, c’est qu’on ne trouve pas aisément. Alors l’immigrant en acceptant un salaire inférieur fait le jeu de l’offre et de la demande.

  15. @mes lecteurs
    L’immigration est toujours un sujet délicat. Ce billet souhaite mettre en lumière un fait : nos gouvernements font plus d’efforts qu’avant pour accepter des travailleurs qualifiés. Rien n’est parfait.
    Le vieillissement de la population et notre faible taux de natalité contribueront à réduire notre population et par le fait même le bassin de main-d’oeuvre disponible (c’est aussi un fait). Les effets se font déjà sentir dans plusieurs domaines spécialisés. L’immigration économique est certainement un moyen d’atténuer cette réalité.
    Merci.

  16. Alors que j’étais tout jeune j’ai eu à passer une entrevue à un ingénieur immigrant. J’étais à ce moment
    un « trainee » pour un poste de contremaitre et plus et passer des entrevues faisait partie de mon entrainement. J’ai dû refuser sa candidature parce qu’il était sur-qualifié pour le poste qu’il briguait. Il aurait fallu que nous l’entrainions et ça aurait été en pure perte, puisqu’il nous aurait quitté éventuellement pour un meilleur poste ailleurs. Comme ingénieur il était entrait dans l’un des qualificatifs suivants : sous-qualifié, hors-norme pour le Québec. Peut-être aussi qu’il n’y avait pas d’ouverture pour sa spécialité.

  17. Qu’on établisse des programmes de formation directement dans les entreprises. Je sais que cela se fait.
    Bell Téléphone le fait. Des gens spécialisés qui immigrent au Canada doivent de toute façon se recycler,
    à moins qu’ils soient formés dans un métier de qualification internationale. Les médecins d’ailleurs
    doivent se recycler ici. Que penser des autres métiers et professions.
    En tant que pays, si vous voulez baisser le salaire d’une profession, mais surtout d’un métier non-syndiqué, importez de la main-d’oeuvre. L’offre et la demande. Beaucoup d’offres d’emploi dans un
    domaine, le salaire monte. Beaucoup de main-d’oeuvre dans le même domaine, le salaire baisse.

  18. La dénatalité est une des conséquences du coût de la vie sans cesse grandissant.
    Les immigrants n’y échapperont pas. Et je le répète, nous en serons au même point dans 30 ans.

  19. De plus,la femme est plus occupée à se faire une carrière qu’à faire des enfants. C’est à la fois un bien et un tort.

  20. L’Immigration ! Ou est l’Application de la lois De Harper du 1 Avril 2009 ou est la reconnaissance des Métiers Inter-Provincial ?
    Je suis née et éduquer au Québec qui fait partie du Canada et payé mes Taxes comme tout citoyens Canadiens.
    Maintenant j’Habite l’Alberta et mes enfants qui sont adulte se font dire que leurs formations donner dans nos Institutions au Qc. n’est pas reconnue ici…il doivent tout recommencer a Zéro !
    Les + gros Salaires en Amérique du Nord sont en Alberta !particulierement a Fort Mc.Murray ou je travailles…Moyennes de 3000.00 nette et + par semaines..
    On se croyerais dans un autres pays a Fort Mc.Murray ! des Immigrants on leurs en fait cadeaux et nous Citoyens Canadiens on doit se Battre et surtout si on viens du Qc.
    -Les Immigrant sa Passe facilement a part de ceux qui sont ici Illégalement !
    La Grc aurait dû commencer un projet Pilotes ici aussie .
    Et de plus les Immigrant on des traducteurs dans leurs Langues pour faire leurs test équivalences Sceau-Rouge Canadiens n’ont pas en Anglais et Francais nos 2 Langues reconnues .
    mais dans leurs Langue avec un amie si il veulent …-Il y a tricherie de leurs par ,supporter par le Gouvernement pour les aiders a S’intégrer…
    Voici a quoi sert nos propres Taxes…prendre soins des autres avant nos Familles enfants et merci a nos ancêtres de nous avoir Bûcher ce beau pays !
    -Mes fils sont fait dire aucun dictionnaires de traductions pour eux ! si il veulent travailler en Alberta il doivent parler Anglais…
    Notre Gouvernement et ses dirigants sont discriminatoire envers nos Formations et éducations recu chez nous .

  21. @ René
    Parfaitement d’accord.
    Ils ont eu le culot de venir, au Québec, nous dire qu’ils nous aimaient. Tu parles d’un amour!

  22. on na besoin dimmigrant car on nai oblige de faire travailler nos femmes au lieu de les subventionner
    a garder et elever nos enfants a la maison car nos gouvernement ont oublier que ce sont nos ancetre qui on bati le canada,si le gouvernement comprendrai quil faut financer et injecter pour faire des canadien et poursuive et proteger nos enfants et notre culture mais bon…la politique cest pour les votes!

  23. Il y a une Douzaines d’Année dans un reportage on disait au Qc. cela coute 93,000.00 faire venir un Immigrant au Qc. et dans les autres province 91,000.00 !
    -Ou pourrait t’on trouver ces chiffres aujourd’hui ?
    Merci !

  24. @ Mme Stival.
    Je ne croit pas que l’on puisse parler de pénurie de main d’oeuvre quand le taux de chomage augmente, quand les gouvernements remplace seulement 50% de sont personnel qui part à la retraite et quand les usines ferment leurs porte !!! Il serait préférable de mettre une date limite au BS et de sortire tout ceux et celles qui sont capable de travailler de là avant de faire entré des immigré. Pourquois les handicapés mentaux qui travaillent dans la batisse voisine sont si content de travailler alors que le gros obèse de québécois se met sur le BS à cause que ses pied lui fond mal quand il est debout ????

  25. Question dénatalité, il n’est plus possible de faire marche arrière. L’homme et la femme travaillent.
    Dans le meilleur des cas, ils forment un couple et partagent les frais à deux.
    Mais, en fait, ils vivent à trois. Lui, elle et Ramsès.

  26. J’ai connu un enseignant qui a dû réclamer de l’aide sociale. Ce n’est pas une honte.
    Perdre son emploi passé 50 ans c’est dramatique pour plusieurs. Les entreprises emploi des jeunes dynamiques. Il y a des régions et même des provinces au Canada ou l’emploi est saisonnier. Alors
    chômage. Défrayé par qui? Par les payeurs d’impôts de deux provinces Ontario et Québec.
    Canada : population 34 millions Ontario et Québec : population 21 millions.
    Quand ta région ne te fait pas vivre, tu change de région ou de métier. C’est ce qu’a fait mon paternel.
    Pour éliminer l’aide sociale, il faudrait que le salaire minimum en soit plus élevé.
    Si tu considère tout ce que coûte la vie au travail, transport, assurances, essence, vêtement que tu uses plus vite, etc. L’an passé, j’avais un travail peu rémunérateur. Cette année je suis à ma pension.
    Si je considère mes deux budgets ( avant et maintenant ) j’arrive au même résultat.
    J’avais plus de revenus mais aussi plus de dépenses.

  27. Surtout si les $%?&**&?%$ …viennent ici pour ensuite créer des écoles où leurs enfants pourrons être éduqué comme dans leurs pays, revendiquent le droit de porter un coutaux en publique, demandent d’interdire le porc dans les cabane à sucre ou toutes autre demandes farfelus que notre gouvernement, dans sont éternel quête de vote, est incapable de refuser !!!

  28. Elle est de moi celle-là.
    Les maux amènent la tension. L’attention amène les mots. Les jeux de mots amènent la détente

  29. Ha Oui ! beaucoup d’immigrant on le premiers choix!
    Ex.
    pour l’Emploie a Fort Mc. Murray un Journaliers Gagne $34.00 Hr. ici et la pluspart des Immigrés Diplomer …ou travailleurs Illégaux .
    Alors ! contacter votre députer Fédéral de votre régions et demander de voir la liste d’offre offert au immigrés …des Pétrolieres ?
    -De plus les Pétroliere CNRL en autre on leurs propres Aéroport sur leurs site et vont chercher des travailleurs étranger ou sont ces Offres d’Emploie ? on dit pénurie ? mon Oeil !
    -Solutions ! Faite pressions a Harper pour reconnaitre nos Formation et diplomes partout chez nous !
    Tout Politiciens Fédéral au Canada ne sait jamais fait dire qu’il n’est pas reconnue comme Ministre peut importe ou , il/elle a été éduquer ?
    A croire qu’il y a juste les politiciens Fédéral qui sont Canadiens ! reconnue dans toute les Provinces et Territoires .

  30. Nos politiciens sont en train de vendre le pays à un prix de bagatelle. Viellisement de la population, pénurie de main d’eouvre, injection économique et combien d’autres paroles qui cachent un problème à long terme. 60 000 fonctionnaires avec un salaire moyen de 70 000$ par année, prendront leur retraite cette année (2010) et il faudra occuper leurs postes. c’est l’offre de vente à l’extérieur du Canada pour que de pros hautement qualifiés mordent l’hameçon. Une grande partie de ces pros, dans leurs pays d’origine, tout en étant de dirigeants des hôpitaux, usines, entreprises, etc. n’arrrivent même pas à gagner 20 000$ par année. Le rêve de venir au Canada et gagner trois ou quatre fois leurs salaires, c’est enfin une réalité …….
    Note : Supposons (arrondisant) que chaque nouveau arrivé catégorie économique rapporte au gouvernement canadien 1000$ pour venir au Canada (550$ pour sa demande de résidence et 490$ les frais de résidence), si j’arrondis au plus près le nombre d’arrivés en 2010, et je prends 280 mille, cela fait 280 millions de dollars apprivoisés par le gouvernement. Grosse avantage, tous ces nouveaux arrivés n’ont pas le droit à l’aide sociale pendant trois mois, mais après trois mois ? Grosse disavantage: est-ce que la plupart se trouve un emploi comme chef d’équipe ? et de quoi vivent-ils alors? si l’aide sociale rapporte environ 600 $ par mois, combien de mois prendra dépouiller les 280 millions que le gouvernement avait empôché avec ces immigrants économiques? et le Québec avec ses 55 000 immigrants économiques que fait-il? N’y a-t-il pas au Québec des nouveaux diplômés au chômage ? Est-ce que les garderies sont-elles gratuites au Québec au cas où les jeunes couples décident faire des enfants? Il me semble que d’autres pays « viellisent » aussi, est-ce que les suisses importent de nouveaux arrivés en quantité industrielle?

  31. Oui C’est très bien
    La planète est petite et nous sommes tous et toutes sur cette terre.
    Qu’ils soit jaunes noirs ou blancs nous sommes tous Frères sur cette planète.
    Le principal problème du 21e siècle c’est de faire vivre tous ces hommes et femmes ensembles, nous sommes comme terriens rendus la Heureusement.
    Merci

  32. tant que nous serons incapable de se dire que nous sommes des terriens.je croie sincerement ,a cette frase d un vrai habitant d ici.mat coon com,retournez donc d ou vous venez et ammenez toutes vo posession avec vous.

Les commentaires sont fermés.