Planifier l’arrivée de bébé

 

IStock_000012712816XSmallPar Sophie Stival

Fonder une famille, élever un enfant ça coûte cher. Au Québec, le congé parental d’un an est attrayant, mais ce n’est pas suffisant pour payer les nombreuses dépenses liées à l’arrivée d’un premier bébé.

Selon un récent sondage réalisé par la TD, plus d’un Québécois sur quatre financerait un nouveau projet familial en comptant uniquement sur la générosité des membres de sa famille, d’amis ainsi que sur ses cartes de crédit (incluant des prêts).

Sachant qu'on dépense environ 10 000 $ pendant les 12 mois suivants la naissance d’un enfant, mieux vaut planifier à l’avance en évitant, quand c’est possible, de s'endetter. 

Sur le site de Desjardins, on nous explique clairement comment budgéter et épargner avant l’arrivée de bébé. On nous propose des outils pour calculer son budget régulier auquel on ajoutera les dépenses additionnelles liées à l’arrivée du bébé. 

Voici quelques étapes à suivre :

Dresser une liste du matériel à acheter

Vêtements, accessoires (biberons, suces, quelques jouets, etc.), poussette, lit, table à langer, chaise haute, siège d’auto, literie, rideaux, etc. Considérez que vous recevrez certainement quelques cadeaux et que vous pourrez obtenir de votre entourage des articles à peine utilisés dont ils n’ont plus besoin. 

Réviser à la baisse les revenus

En fonction du salaire que vous recevrez durant votre congé parental, révisez à la baisse vos revenus.

Que se passe-t-il après le congé parental?

Discutez avec votre conjoint des avenues possibles une fois le congé terminé. Est-ce que l’un de vous arrêtera de travailler? Si oui, combien de temps? Sinon, combien la garderie coûtera-t-elle? Intégrez toutes ces considérations à votre planification.

Tenir compte des déductions fiscales auxquelles on a droit

Comme parent, vous aurez droit à différentes déductions fiscales. Consultez la section Parent du site de Revenu Québec et la section Prestations pour votre famille du site de l’Agence du revenu du Canada. Il sera peut-être difficile de connaître les montants exacts auxquels vous aurez droit, mais vous pourrez en faire une estimation.

Calculez votre nouveau budget. 

Apporter les changements qui s'imposent à votre mode de vie 

Quelles dépenses pourriez-vous réduire? N’oubliez pas que la venue d’un enfant implique nécessairement que vous serez plus sédentaire et que vos dépenses changeront : moins de sorties au cinéma, moins de nouveaux vêtements, diminution des frais reliés au transport, etc.

Mettre un montant de côté à chacune de ses paies 

Grâce à un virement automatique vers un compte d’épargne, mettez de côté un montant à chacune de vos paies. Vous aurez déjà un fonds d’urgence en cas de besoin.

(Source : Desjardins)

Ouvrir un CELI

TD Canada Trust propose aux futurs parents d’épargner en cotisant à un compte d’épargne libre d’impôt (CELI). Pour mettre de côté ce fameux 10 000 $ que coûtera la venue de votre enfant durant la première année de sa naissance, ça signifie un dépôt hebdomadaire de 250 $ pendant 9 mois. Une grosse commande, rappelle l’institution financière. 

Mieux vaut donc prévoir quelques années à l’avance. Le CELI est avantageux puisque les revenus d’intérêt et les gains en capitaux générés ainsi que les retraits ne sont pas imposables.

Quels sont vos trucs pour épargner pendant la première année de vie de bébé?

7 réflexions au sujet de « Planifier l’arrivée de bébé »

  1. Il n’y a pas que la première année qui coute chère…… ca s’étire jusqu’a 20 ans….
    Mais si ca serais a recommencer, ca serait oui encore, juste que la phase ADO……
    Ceux qui attendent d’avoir assez d’argent pour avoir un enfant, n’attendez pas, les solutions sont parfois plus simple, si on ne peut pas augmenter les revenus, on diminue notre train de vie, même si on doit se priver parfois, ce que les enfants nous apporte, compense largement le sacrifice.

  2. Tu a entierement raison dans ton commentaire , les sacrifices sont compansé par 100 . une seule chose avec les enfants , savoir dire non et non et tenir ensemble le meme discourt . et tenir le gouvernail meme lors de tempete. a la longue c’est tres valorisant et ces a ce moment que l’on voie les resultat. il ne faut pas faire comme trop de parent font et dise oui pour avoir la paix. sur le moment ca fonctionne mais a long terme c’est la catastrophe.

  3. Ça ne coûte pas si cher une fois que l’on résiste à la tentation de se procurer tout en neuf et d’acheter tous les gadgets qui se vendent. Avoir des enfants est tellement la plus belle expérience (même si ce n’est pas facile!) et si on attend d’être financièrement prêt, on ne le sera jamais. Plus on a d’argent, plus on a des besoins et ceux des enfants sont «infinis» lorsqu’on est prisonniers de la consommation. Il faut simplement revoir et remettre en question son propre mode de vie et juger de ce qui est essentiel pour nous.

  4. Bonjour,
    Le sommeil de bébé est quelque chose qu’il ne faut pas négliger car le bon développement de bébé en dépend. Un matelas en mousse de haute résilience visco-élastique est idéal pour bébé car ce type de matelas dispose d’une housse lavable et est traité anti-acariens, anti-fongique et anti-moustique.

Les commentaires sont fermés.