« Occupons Wall Street » : sérieux?

IStock_000008160911XSmall[1]Par Sophie Stival

Ça fait plus d’un mois que le mouvement «Occupy Wall Street » s’est amorcé. La vague de protestation populaire s’est déclenchée à New York. Depuis, elle surfe sur les médias sociaux.

Que reproche-t-on à qui? Eh bien, on en veut aux politiciens d’avoir sauvé des banques à gros prix. On dénonce aussi la cupidité des financiers de Wall Street.

La situation n’est pas beaucoup plus rose chez nous. Depuis 15 ans, le fossé entre les riches et les pauvres s’est creusé encore plus au Canada qu’aux États-Unis. C’est ce que reprocheront samedi les manifestants du « Occupy Bay Street » à Toronto. Une manifestation est également prévue le même jour devant la Bourse de Montréal

Doit-on prendre au sérieux ce mouvement de protestation populaire?


Petit rappel

La crise financière de 2008 a frappé fort. Les Américains sont mécontents. Leur économie est encore à genoux. Les chômeurs sont nombreux. Ce mouvement se fait le porte-voix de cette « écoeurantite » aiguë. 

Les revendications sont multiples, les manifestants de différentes origines. Ce qui était aux premiers jours un rassemblement informel de jeunes anticapitalistes rallie maintenant des mouvements syndicaux, des environnementalistes et autres.  

Manifestation durable?

Les propos de Douglas Rushkoff de CNN donnent à réfléchir. L’homme s’est promené parmi les protestataires.

Bien que tout ça puisse sembler incohérent pour certains, dit-il, c’est le « premier mouvement populaire né sur Internet que n’aient jamais connu les États-Unis, un mouvement qui, contrairement à la lutte pour les droits civiques, aux manifestations syndicales et même à la campagne de Barack Obama, n'est pas inspiré par un leader charismatique, ne peut pas résumer ses aspirations en quelques slogans accrocheurs et n'est pas uni par un objectif précis. » 

« […] Les manifestants d'Occupy Wall Street sont probablement aussi maladroits, contradictoires et incohérents que le reste du monde. Et c'est précisément pour cela que cette nouvelle contestation est plus pragmatique et plus durable que ce qu'on appelle aujourd'hui la politique. À travers leur mobilisation, ils nous montrent la voie vers une organisation aux antipodes de ce système actuel, dans lequel investisseurs et médias dictent leur loi d'en haut. »

Prenez-vous au sérieux ces manifestations? 

 

16 réflexions au sujet de « « Occupons Wall Street » : sérieux? »

  1. Pas d’accord que le mouvement soit incohérent ou contradictoire. Évidemment, quand le média accorde 30 secondes aux participants pour exprimer leurs revendications, ça pourrait donner cette impression. Le cheval de bataille est l’anti-capitalisme qui est seulement une partie du problème. IL FAUT UN CHANGEMENT SYSTÈMIQUE ou en d’autres mots, il faut d’abord se débarrasser du système capitaliste tel qu’il existe présentement avec tous les dérivés qui détruisent l’environnement, enrichissent le 1% et appauvrissent le 99%, causent des guerres et des famines et j’en passe… Le budget militaire americain de 700 milliards (ce chiffre me comprend pas les guerres et la NSA donc on peut probablement parler de 1.5 trillion ou 25% du budget total américain) doit ABSOLUMENT être réduit d’au moins 50%. Les États-Unis n’auront plus d’ennemis le jour où ils demanderont le pardon de tous les pays qu’ils ont bombardé et de ceux où ils ont supporté des dictateurs, des familles de milliers de gens qui ont eu des proches torturés ou assassinés et j’en passe encore…Après, on commence à travailler…nouveau système économique qui tient compte de l’environnement, développement rapide d’un système efficace de transport en commun, support de l’agriculture locale, réduction majeure de la consommation, nouveaux règlements bancaires qui impliquent des peines de prison pour les fraudes économiques, énergie alternative et arrêt complet de la création de nouvelles centrale nucléaires…et j’en passe encore plus parce que chaque sujet implique une étude approfondie. Ces études et les recommandations qui en résultent dans des budgets alternatifs ont déjà été faites par plusieurs ONG mais les gouvernements des pays du G8 ne veulent pas en entendre parler…parce que ça ne ferait pas l’affaire des lobbyistes et des puissants qui contrôlent ces gouvernements.

  2. @ Yves Gagné
     » Le budget militaire americain de 700 milliards (ce chiffre me comprend pas les guerres et la NSA donc on peut probablement parler de 1.5 trillion ou 25% du budget total américain) doit ABSOLUMENT être réduit d’au moins 50%. »
    Je sedonde…
    OBAMA: MOST WARMONGERING PRESIDENT OF MODERN HISTORY
    Now that Obama appears ready to start World War III – or IV, depending if a neocon is doing the recounting – we should take a stroll down memory lane and take a look at the record.
    It turns out Obama is more of a warmonger than his predecessor, not that diehard Democrat supporters are paying much attention (they only hate it when establishment Republicans are killing women and children).
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=WAjH2VFH8lw

  3. Prenez-vous au sérieux ces manifestations?
    NON…contrairement à ce que l’opportuniste Michael Moore et la go-gauche en pensent; le problème n’est pas le capitalisme en-soi mais le contrôle sur l’économie exercé conjointement par le CORPORATISME, l’INDUSTRIAL MILITARY COMPLEX et la FEDERAL RESERVE AMERICAINE.
    Par contre:
    Où est la demande pour l’abrogation du PATRIOT Act?
    Qu’en est-il de mettre fin aux guerres internationales d’agression?
    Qu’en est-il de mettre fin au commerce de l’opium en Afghanistan?
    Qu’en est-il de mettre fin aux assassinats ordonnés par le président de citoyens américains sans une audience du tribunal et une procédure régulière?
    Qu’en est-il d’exiger la responsabilité pénale effective à Wall Street et dans d’autres arènes financières?
    Où est la demande de la disposition du butin volé et des gains des banquiers au fil des ans?
    Qu’en est-il de mettre fin aux écoutes électroniques sans mandat et à l’espionnage par le gouvernement et les télécoms?
    Qu’en est-il de mettre un terme à la Réserve fédérale?
    Qu’en est-il du lien et des conflits entre d’anciens contrôleurs du gouvernement se voyant offrir des emplois lucratifs du secteur privé des mêmes sociétés/industries qu’ils contrôlaient?
    Qu’en est-il de mettre fin à la torture?

  4. Doit-on prendre au sérieux ce mouvement de protestation populaire?
    NON
    « La gent moutonnière est suceptible de recevoir toutes les impressions qu’on veut lui donner. »
    Carrier

  5. Prendre ces manifestations au sérieux….c’est une tres bonne idée de le faire!
    C’est la seule lueur d’espoir (dont j’ai été témoin), de sauver la planete de ce vieux systeme capitaliste désuet, qui va bien finir par tous nous tuer de par sa pollution incontrolable.
    De toute facon il devient bien évident que le capitaisme comme on le connait, ne peut plus bien servir une population mondial qui atteint des millards de personnes…en trop!
    Ont devrait tous y participer….le message est bon…faut que beaucoup de choses changent!
    TRES SÉRIEUX

  6. @Maurice Lalancette
    « …lisez « Les prédictions de Jean XXIII. »
    Je te suggères l’Apocalypse de Jean…

  7. Este que je prend ce mouvement au sérieux ??? Bien sur que non !!!!! Oui le système actuel a ses défauts, non ce n’est pas normal que 1% de la population contrôle 99% de la richesse mondiale, non ce n’est pas normal que des banques, qui ont fait des milliards de profit par année sur une très longue période, doivent être subventionné parce que les dirigeants ne veulent pas piger dans les profits accumulé mais la preuve est faite, seul le capitalisme est un système viable. Le communisme et toute ses variantes go-gauche ne sont viable que si appliqué de façon planétaire. Depuis que le monde est monde il y a des riches et des pauvres, des classes sociales et des titre de noblesse, c’Est le fondement même du système économique que nous connaissons depuis plus de 5 000 ans.
    J’ai toujours eu un certain mépris pour les « pro communisme » qui clame haut et fort que tout le monde est égaux et qu’il n’est pas normal que eux aient de la difficulté à s’en sortir alors que leurs voisin vie aisément. « Vas travailler au lieu de manifester, criss de cave, ça vas te faire plus d’argent donc tu devrait mieux vivre !!! » Mon mépris est encore plus grand envers ceux qui sont « pro-communisme » mais qui font partie de l’élite de la société. Médecins, avocats, politiciens (Amir Khadir), notaires, vedettes, athlètes etc, tous des hypocrites !!!! Ils font partis de la faible minorité à gagner plus de 100 000$/année mais allez leurs couper 50% de leurs salaire demain matin et je vous garantis que leurs discourt vas changer !!! Savez-vous que M. Khadir est médecin, sa femme aussi, et que tous 2 pratique encore. M. et Mme Khadir gagnent près de 700 000$/année si nous combinons leurs salaire !!! Quand il y a autant d’argent qui entre, c’est facile de faire de la simplicité volontaire !!!! Moi aussi je me déplacerais en vélo dans les rues de mon Plateau Montréal adoré en sachant que, le jour où je vais être tanné d’en faire du vélo, je vais pouvoir allez me signé une belle BMW M3 pis déménager dans mon chalet de luxe au Mont Tremblant !!!!

  8. @ INFOMATCH | 14 oct 2011 14:18:23
    @Maurice Lalancette
    « …lisez « Les prédictions de Jean XXIII. »
    Je te suggères l’Apocalypse de Jean…
    Je n’ai pas le temps de lire immédiatement, mais j’ai sorti ma Bible de ma
    bibliothèque. J’ai trouvé la page et y ai mis un signet. Je lirai bientôt.
    Merci

  9. Ca fait un moment que le mouvement des indignés défraye la chronique de par son ampleur, on ne peut que s’interroger à bon escient sur qui pilote ces indignés. TOUT EST VOULU!
     » En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi.  »
    Franklin D. Roosevelt, Président des Etats Unis de 1932 à 1945

  10. Oui je prends ces manifestations au sérieux. Pourquoi?
    J’ai lu quelques-uns des commentaires face à cette question sur ce blog, et j’ai l’impression que beaucoup de gens sont à côté de la plaque. Doit-on prendre au sérieux des gens ordinaire, vous, moi, le premier venu, qui sortent en masse dans la rue pour manifester leur raz-le-bol, de toutes les injustices actuelles. Oui, bien sure que oui. Pourquoi non? Parce que ce ne sont que des gens ordinaires? Parce que ils ne sont pas au courant de tous? Parce qu’il n’ont pas de pouvoir?
    Je ne prétend pas pensé que ses manifestations vont changer quelque chose, je crois toutefois que les manifestations actuelles sonnent un alarme. Ça ne va pas pour la population, quelque chose cloche, les gens sont fatigués de lutté pour s’assurer d’avoir le minimum. Il y a de plus en plus de pauvre, aux États-Unis, beaucoup de familles, des centaines de milliers, ont tous perdu avec la crise économique. Le travail ne reprend pas aussi vite qu’il le devrait. Au Canada, ont est bombardé de taxes, mais on se demande de plus en plus ou va notre argent. Et je ne parle pas du Québec…
    Ces manifestations sont la pour rappeller au élu que le peuple est toujours là, à attendre le changement. Oui les revendications sont éclatés, ils n’ont pas de chef défini. Ce ne sont que des chômeurs, des boulangers, des syndiqués, des journaliers, etc. De simples civiles demandant du changement.

  11. Bonjour,
    J’ai pris un plaisir de vous lire concernant le mouvement Oppucons Wall Street. Bravo !
    J’aimerais vous apporter un point de vu différent concernant cette situation mondiale. J’ai écrit un article parlant essentiellement du mouvement sur les médias sociaux.
    L’article se nomme Occupons Wall Street sur les médias sociaux qui dresse notamment un parallèle avec le Printemps arabe de 2011.
    J’aimerais pouvoir obtenir vos commentaires sur ce sujet ainsi que vos visiteurs :
    http://www.dannykronstrom.com/blog-marketing-web/occupons-wall-street-medias-sociaux-reseaux-facebook-twitter
    Au plaisir de vous lire,
    Danny Kronstrom
    http://twitter.com/dannykronstrom

  12. LES GLOBALISTES DE L’ONU ONT CRÉE LE MOUVEMENT POUR NOUS UTILISER AFIN D’IMPOSER UNE RÉFORME FINANCIÈRE RADICALE ET INTERNATIONALE. ILS SONT LES INSTIGATEURS DES PROBLÈMES ET À NOTRE DEMANDE VONT LES RÉGLER SELON LEUR AGENDA ET NON À NOTRE AVANTAGE.
     » Les moutons en ont marre, ils s’informent!  »

  13. REUTERS RÉVÈLE QUE L’OCCUPATION DE WALL STREET EST UN COUP MONTÉ PAR SOROS
    Georges Soros, 81 ans, septième fortune des Etats Unis évaluée à 22 milliards de dollars, est derrière le mouvement « spontané » pas du tout spontané – des insurgés de Wall Street.
    Il nie avoir tout rapport, mais les journalistes de Reuters, après enquête, ont trouvé la main du machiavélique homme d’affaire derrière le mouvement.
    Une organisation anti-capitaliste Canadienne, Adbusters, avait préparé un vrai lancement publicitaire du mouvement, une campagne marketing extrêmement sophistiquée, avec pour objectif de décalquer le printemps arabe à New York.
    Adbusters est financé par Soros par l’intermédiaire de sociétés écrans, destinées à brouiller les cartes et empêcher de remonter jusqu’à lui.
    Entre 2007 et 2009, Soros a versé 3.5 millions de dollars au Centre Tides, une organisation basée à St Francisco, et qui sert de plaque tournante pour distribuer les fonds. Parmi les destinataires, on trouve la Fondation Ford, et… Adbusters, qui a reçu 185.000 dollars entre 2001 et 2010, et dont la raison d’être est la destruction du capitalisme, l’arrêt de la consommation, dans la logique communiste.
    L’un des fondateurs d’Adbusters, Kalle Lasn, 69 ans, a déclaré à Reuters que l’idée de l’opération contre Wall Street lui est venue avec le Printemps Arabe, et qu’il travaille dessus depuis le 13 juillet. Belle spontanéité, pour un mouvement qui a été lancé le 17 septembre : nos journalistes auraient besoin de cours de recyclage, eux qui continuent à soutenir que le mouvement est sorti « tout seul » du mécontentement des consommateurs.
    L’hypocrite agitateur (c’est avec l’argent des riches qu’il invente des slogans qui dénoncent les riches qui volent aux pauvres, et il a construit une solide campagne publicitaire, lui qui réclame la disparition de la publicité) a également déclaré « que les idées de Soros sont excellentes », que l’argent dont dispose l’organisation vient de la vente des magazines, et qu’il « aimerait bien que George Soros l’aide financièrement », mais « il ne nous a jamais donné un centime ». Adbusters a reçu 26.000 dollars de Soros pour les seules années 2007-2009. Et Gorges Soros a nié être au courant des liens entre l’argent qu’il a versé à Adbusters et Wall Street.

Les commentaires sont fermés.