Fraude financière : vrai ou faux?

Criminel_iStock_00000893189 Par Sophie Stival

Attention, chers citoyens, il n’y a pas que le printemps qui est à nos portes. Mars, c’est aussi le mois de la prévention de la fraude au pays. Vous risquez d’en entendre beaucoup parler dans les médias.

Selon un sondage TD Canada Trust sur le mois de la prévention de la fraude, les Québécois se protègeraient mieux que les autres Canadiens contre la fraude.

 

L’institution financière nous propose également de tester nos connaissances en matière de fraude à l’aide d’un vrai ou faux.


Selon ce sondage, les Québécois seraient plus portés à cacher leur NIP (92 % par rapport à 82 % à l’échelle du pays) et à refuser de donner leur numéro de carte de crédit au téléphone (55 % par rapport à 48 % à l’échelle du pays).

Nous serions aussi moins anxieux de subir une fraude que la majorité de la population au pays (71 % par rapport à 79 %). En fait, ce sont plutôt nos comportements risqués qui auraient changé depuis l’an dernier. Par exemple? Plus de la moitié des Québécois admettent avoir donné leur numéro de carte de crédit au téléphone lors du sondage 2010, alors que seulement 39 % affirment l’avoir fait cette année.

Testez vos connaissances : vrai ou faux?
TD Canada Trust vous propose de mesurer vos connaissances en répondant à un vrai ou faux. J’en ai sélectionné quelques-uns pour vous :

  • Vrai ou faux : Les réseaux Wi-Fi, comme ceux que l’on retrouve dans les cafés-restaurants et les halls d’hôtel, sont toujours très sécuritaires lorsque vous les utilisez.
    Faux : Vous devez faire preuve de prudence lorsque vous utilisez un réseau Wi-Fi non sécurisé. Pendant que vous être branché à un tel réseau, des fraudeurs pourraient essayer de pénétrer dans votre portable ou votre téléphone cellulaire pour voler vos mots de passe pour vos services bancaires en ligne, copier les coordonnées de vos contacts se trouvant dans vos logiciels de messagerie ou même télécharger des fichiers illégaux.
  • Vrai ou faux : Lorsque vous magasinez en ligne, il y a des indices simples qui vous permettent de savoir si un site Web est sécuritaire ou non.
    Vrai : Pour vérifier si un site est sécuritaire, regardez dans le coin inférieur de la fenêtre de votre navigateur, contenant des renseignements personnels ou des numéros de carte de crédit, pour voir si un cadenas ou une icône de clé s’affiche. Si le cadenas est fermé ou que la clé est intacte, la technologie de sécurité brouillera votre numéro de carte de crédit et vos données personnelles pendant leur transmission au commerçant. En outre, l’adresse d’un site Web sécuritaire commence par « https:// ».
  • Vrai ou faux : Maintenant que je possède des cartes de crédit et de débit dotées d’une puce, je n’ai pas besoin de protéger mon NIP.
    Faux : Lorsque vous faites une transaction à un guichet bancaire ou un achat chez un commerçant, cachez toujours le clavier lorsque vous entrez votre NIP.
  • Vrai ou faux : Si votre banque a besoin de communiquer avec vous, elle vous fera parvenir un courriel et vous demandera des renseignements sur votre compte.
    Faux : Votre banque ne communiquera jamais avec vous par courriel pour vous demander des renseignements sur votre compte. Si vous recevez un tel courriel, vous êtes alors probablement victime d’un hameçonnage, à savoir une escroquerie en ligne qui consiste à demander des renseignements financiers personnels à des gens qui croient avoir affaire à un site Web ou à une entreprise légitime. Si vous pensez avoir reçu un courriel d’hameçonnage, signalez-le à votre institution financière.
  • Vrai ou faux : Lorsque vous utilisez une carte de débit et que le clavier est hors de votre portée, vous pouvez donner votre carte au vendeur pour qu’il entre votre NIP à votre place.
    Faux : Lorsque vous faites une transaction de débit, ne permettez jamais au commerçant d’apporter votre carte hors de votre vue. Il ne faut que quelques secondes à un fraudeur pour reproduire votre carte. Une fausse carte combinée à votre NIP donne un accès frauduleux à votre compte de banque.  (source : TD Canada Trust)

Évidemment, mieux vaut prévenir que guérir. Le mois de la prévention de la fraude vise à sensibiliser les gens aux menaces de plus en plus subtiles des escrocs. Et les aînés sont particulièrement à risque. Diffusons l’information.

Qu'en pensez-vous? Avez-vous déjà été victime d'une fraude financière?

Pour en savoir plus :

3 réflexions au sujet de « Fraude financière : vrai ou faux? »

  1. Peu importe les sécurités qu’on nous vante sur le net, elles sont virtuelles. Il se trouvera toujours quelqu’un pour en trouver la clef. Question carte de crédit, il n’y a qu’un moyen, ce sont les cartes à crédit prédéterminés qu’on achète au dépanneur. Ça limite les dégats possibles.

  2. J’ai subit des tentatives d’hameçonnage en provenance de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique du Sud.
    Je ne suis pas au nombre des victimes. Ouf…..

  3. ————-Vrai ou faux : Lorsque vous magasinez en ligne, il y a des indices simples qui vous permettent de savoir si un site Web est sécuritaire ou non. —————
    Le site peut être relativement sécuritaire. Cependant si votre ordinateur est mal protégé contre les
    routines informatiques espions, que sont, entre autres certains « cookies » et qu’un « hacker » réussisse à
    implanter une routine qui détecte les touches que vous frappez………conséquence : terminée la
    sécurité lorsque ces deux éléments travaillent ensemble.

Les commentaires sont fermés.