Droits des travailleurs : inégaux d’un océan à l’autre

IStock_000013862148XSmallPar Sophie Stival

Il n’y a pas qu’au Québec où les lois spéciales suscitent la grogne. À Ottawa, les droits des travailleurs sont de plus en plus bafoués. Parlez-en aux employés du CP, de Poste Canada, d’Air Canada et j’en passe. 

Pendant que nous faisons tinter nos casseroles, le gouvernement fédéral modifie la Loi sur l’assurance-emploi, touchant directement les travailleurs précaires et saisonniers. Et ils sont nombreux au Québec et dans les Maritimes. 

La santé économique du pays a le dos large. 

C’est elle qu’on pointe du doigt pour justifier les récentes réformes de l’assurance-emploi, sans oublier les changements au programme de la Sécurité de la vieillesse (dont l’âge de l’admissibilité passera de 65 à 67 ans). 

Un peu d’histoire

La protection des salariés ne date pas d’hier. C’est en 1941 qu’on adopte la première Loi sur l’assurance-chômage. Au départ, on ne protégeait que les employés victimes de mises à pied inattendues. En 1955, on intègrera les emplois saisonniers et dans les années 70, on prolongera notamment les prestations dans les régions à haut taux de chômage.

On accorde aussi à cette époque des prestations de maladie, de maternité et de retraite « au titre de l'assurance-chômage » pour tous les travailleurs qui cumulent 20 semaines ou plus d’emploi. Pendant les décennies suivantes, le taux et la durée des prestations bougent à la hausse et à la baisse selon la santé financière du régime et de l’économie (et le bon vouloir des gouvernements).

Nouvelle réforme

La nouvelle réforme des conservateurs prétend aider les chômeurs à se trouver du boulot rapidement. Elle a surtout comme effet de pénaliser et de stigmatiser certaines catégories de travailleurs. 

Désormais, on va sévir contre ceux qui ont plus fréquemment recours à l’assurance-emploi. Concrètement, ça signifie que certains travailleurs devront accepter un emploi même si le salaire est de 30 % inférieur à ce qu’ils gagnaient avant. Certains devront travailler dans un autre domaine tout en acceptant un emploi dans un rayon de 100 km.

C’est tentant de penser que de telles règles effaceront les abus du système. Mais la réalité est un peu plus compliquée que ça. 

Les travailleurs saisonniers du secteur agricole, des pêches, de la construction, du tourisme, des mines sans parler des travailleurs à contrat et des employés temporaires qui perdront leur emploi entreront dans ce panier. 

C’est l’est du Canada et les régions qu’on cible clairement ici. Ces travailleurs souvent spécialisés décideront peut-être d’abandonner des secteurs d’activités qui sont le moteur économique de leur région. Rendus là, les plus jeunes changeront de travail ou à défaut d’en trouver un plus stable, ils s’exileront ou aboutiront sur l’assistance sociale. Quelle santé économique ? 

En obligeant ces travailleurs à accepter un salaire de 30 % inférieur, ça encouragera les employeurs de certaines industries régionales à réduire leurs salaires puisqu’ils seront assurés de réembaucher ces chômeurs, qu’ils auront peut-être eux-mêmes licenciés auparavant. 

La richesse du Canada ne se résume pas à ses sables bitumineux, il me semble. Sa prospérité dépend aussi de son capital humain qui se trouve, faut-il le rappeler, d’un océan à l’autre. 

Que pensez-vous des ces réformes de la Loi sur l'assurance-emploi

17 réflexions au sujet de « Droits des travailleurs : inégaux d’un océan à l’autre »

  1. On tire, on tire, on tire sur l’élastique. Puis schlak…
    On creuse, On creuse, on creuse, l’écart entre le marché privé et le marché public.
    D’un côté, une armée de fonctionnaires protégée par les soubresauts et les ravages d’une économie en transformation, de l’autre, les vrais serviteurs de l’État, ceux qui doivent accepter des sacrifices, l’insécurité, des coupures de salaires et payer diligemment leurs impôts.
    Je ne peux pas accepter l’argument que les fonctionnaires paient des impôts comme tout le monde. Certes, ils travaillent, ils sont payés grâce à nos impôts, on leur avance de l’argent pour qu’ils paient leurs impôts.
    Si le gouvernement commençait par le début, c’est-à-dire, une vraie refonte de la fonction publique. Si un travailleur saisonnier doit considérer et accepter une coupure de 30% de son salaire. Il pourrait théoriquement remplacer un col bleu syndiqué et engendrer une économie de salaire à la municipalité.
    Si les gouvernements ne font rien pour équilibrer le fardeau des sacrifices, nous courrons tout droit vers l’ultime acte de sédition, c’est-à-dire, une véritable révolte des contribuables, un refus global de payer sa juste part d’impôts.

  2. Comme j’ai toujours dit, le gouv. actuel en est un du reform party et il vont tout faire pour avantager l’ouest du pays et par la meme occasion ecraser voir diminuer le Quebec et le Maritimes.
    A quand une vrai prise de conscience des quebecois, pourquoi , les quebecois ne veulent-ils pas comprendre que nous sommes bafoues dans ce pays a deux tetes.
    Il est primordial de battir son pays et se prendre en main, reveilez-vous bon sang

  3. j’aime beaucoup votre reflexion Mr cocoroco, mais je ne suis pas cerrtain qu’un gouv. reformiste pense de cette façon

  4. Est-ce que ceux qui prennent ces décisions sont a risque que leur salaire puisse baisser de 30% ? Et sans choix.
    Très injuste !

  5. bon bon arreter il estait temps que le gv decide d arreter de donner du chomage a ceux qui travaille 3 mois par année et le reste de l année il se pogne le beigne a rien faire vous nous coutez chere a nous qui travaille a l année

  6. Je suis plutot favorable aux changements prévus dans la loi parce qu’il me semble plus satisfaisant d’apporter sa contribution à la société soit de travailler que de ne pas travailler et également plus avantageux financièrement de recevoir un salaire 30% inférieur ( temporairement) que de recevoir l’assurance-emploi.
    Mme Stival vous signalez avec raison de possibles effets pervers tel que ‘les plus jeunes pourraient changer de travail ou s’exiler ou encore certains employeurs pourraient essayer d’en profiter’, etc. Cependant, ces effets pervers seront-ils plus importants que ceux que la nouvelle loi vise à enrayer ? Pour ma part, je ne crois pas bien au contraire.

  7. ce qui est insultant ce sont ces millions dépensés pour des médailles .des bonus .la visite du prince charles et de leurs repas gastronomiques … et la guerre en afghanistan ou ils envoient tuer nos fils….. et pour quelle raison???? quel dictateur ce Mr Harper

  8. Obliger des travailleurs au salaires minimum de travailler 30% moins cher?
    Les travailleurs saisonniers au salaire minimum ont rarement un véhicule.
    En région, il y a peu ou pas de transport collectif.
    Qui le gouvernement vise-t-il au juste?
    Dans l’agriculture, la saison dure de mai à Octobre, les travailleurs grace à qui nous avons des fruits et légumes frais, sont au salaire minimum. L’hiver, il n’y a pas d’emplois pour eux dans leur région.
    100km à pied pour aller travailler en ville, c’est réaliste?

  9. À la base je suis en faveur de la réforme, mais évidemment pas pour tout le monde. 1er je commencerais à « obliger » les prestataires d’aide sociale a travailler et ENSUITE ceux qui sont sur le chomage. Et là encore je commencerais par ceux qui sont réellement mis à pied, pas ceux qui ont des emplois saisonniers et qui savent qu’à une date « X » ils recommenceront

  10. Moi je suis un employé d’Air Canada (technicien en aéronautique) qui n’a plus aucun droit comme travailleur dans un pays que l’on dit démocratique, je peux vous affirmer que ce régime nous a enlevé tout espoir et motivation nous ne croyons plus en l’avenir. Voici les bien fait des changements de notre dictateur M.Harper, une population opprimée et controlée par le patronat qui lui ne fait jamais assé d’argent. (n’est-ce pas merveilleux appauvrir les travailleurs et enrichir les PDG des entreprises)
    Et pour ceux qui sont d’accord avec notre dictateur M.Harper, lorsque vous en subirez les conséquence, vous m’en reparlerez.

  11. Tant que les gouvernements humains avec l’argent, le pouvoir, la haine, le sexe, la drogue, l’alcool etc… et la maladie mentale de l’humain et les guerres sont au rendez- vous planétaire.
    Il est illusoire d’espérer une vie meilleure ici bas sur terre, l’être humain est un animal qui se dit intelligent, lorsque l’on constate combien nous avons fait de grandes découvertes soi-disantes scientifiques qui n’ont finalement apporté jusqu’ici plus de misères sur la planète. Je ne vois pas comment on améliore notre qualité de vie avec la corruption et les nouveaux gadgets que nos savants ignorants nous vendent …
    Avant de vouloir contrôler ou gouverner les autres … il faut savoir le faire soi-même et avec nos idiots à la tête de la planète c’est pas demain que cela va arriver avec les records Guiness que les hommes et les femmes font dans l’espoir d’être reconnus comme étant au-dessus des autres humains.
    On avance pas en intelligence mais bien plutôt en idioties … ça va prendre un autre mille ans avant que l’humain devienne intelligent : l’ère du verseau c’est pas pour demain : la paix et le vrai amour du prochain. Quand on sait cela… on est assez intelligent pour le dire mais on sait que rien va changer l’humain dans sa destinée. La seule justice qu’il y a sur terre c’est la mort, l’être humain est né pour mourir. Et depuis des miilénaires celui-ci écrit des lois qui’il ne respecte pas lui-même… stupide animal qu’il est … c’est comme l’affirmation que l’homme est le chef de la femme, quand on observe la nature on se rends compte que chez les mammifères c’est la femelle qui mets les mâles au monde pas l’inverse. LOLL !!! L’intelligence humaine est comme très limité…

  12. …on nous met enfin en plein visage ce que le prix de l’individualisme coûte: l’effondrement lent mais certain de toute une civilisation…Tout Etat est maintenant corrompu, comme au temps du Christ…Et comme on sait, ces périodes turbulentes de l’humanité ne s’estompent pas sans chaos…De taper sur des casseroles n’est pas une solution mais une manipulation qui empire notre sort. Où est-ce que les gens ont appris que de telles façons de protester…Très primate en fait. La théorie de l’évolution? Certainement.

  13. j aimerais donner un cours de calcul a ceux qui dise que 30 % du salaire est mieu que 55% de chomage
    je travaille 7 jour semaine de 9 a 10 heures par jours pour 8 mois qui me fais environ 20000 $ avec la reforme et les salaire de 10 $ de l heures * 40 heures par semaine sa me fais environ 20000$ pour une anne donc si je fais moins de salaire je paye moins d impot et je consomme moins et ne me dite pas ta juste a te trouver une job a l anner et faire du temps supllementaire quand les compagnie s arrenge pour te faire travailler le nombre d heure minimum par semaine pour t empecher d entrer ds l union pour pouvoir se debarraser de toi quand eu aussi ont leur saisoin morte l hiver

  14. à Michel d’air Canada
    si tu penses que tu n’as plus aucun droit de travailler pour Air Canada ,au CANADA
    tu peu toujours déménager au Mexique , tu vas revenir asez vite , une compagnie en faillite depuis des années , que toi et tes syndicats ont contribués à garder,… des pilotes qui laissent
    des milliers de clients qui ont payes leurs billets attendre des heures et des heures dans les aréoports ,
    sans meme s’excuser sous prétexe qu’il n’ont pas leur petites demandes . il manque 4 milliards dans le fond de retraite , pour une compagnie qui ne fait pas de profit , ou penses tu que l’argent va venir ????????? moi Air CANADA , c,est termine et bravo West Jet va prendre la rel’eve , pense ‘a ceux qui gagne $10.00 de l,heure sans
    fond de pension ,

  15. @Anonyme
    Premièrement, si tu travaille au salaire minimum, tu ne gagnera pas moins que le salaire minimum car le nom le dit, C’EST LE SALAIRE MINIMUM !!! Deuxièmement, je vais te donner un petit cour de calcul : Tu gagne 10$/heure (le salaire minimum), sur le chômage, tu gagne 55% de ton salaire soit 5.50$/heure. Explique moi comment tu fait pour en arriver à la conclusion que 5.50$/heure est plus payant que 10$/heure. Et si tu gagnais 20$/heure, travailler à 70% de ton salaire est toujours bien plus payant que chômer à 55% !!! Et le maximum du chômage est 450$/semaine et ce peut importe ton salaire donc si tu est déjà au plafond du chômage, ce sera toujours plus payant de travailler à 70% de ton salaire car cela représentera plus que le 450$ de chômage
    Moi je suis de l’avis de Dan, c’est pas normal que sur 52 semaine tu reçoive du chômage 35 semaine !!! Et avec un peut d’argumentation ce ne sera pas si difficile de contourner ces nouvelles mesure car prenons exemple un opérateur de machinerie lourde qui gagne +/-32$/heure, 70% de son salaire représente 22.40$/heur. En connaissez-vous beaucoup des jobs saisonnière, en hiver, à 22.40$/heure ??? Moi non. Et nul part il est écrit que la personne sera obligé de travailler comme « associé » chez Walmart à 10$/heure quand tu en gagne 20$, 25$ ou 30$.

  16. À Michel De Michel d’air Canada,
    avec le regime de Harper le Mexique va venir à nous alors nous allons épargner le déménagement. Désolé pour les passagers, mais c’est le seul moyen qu’il reste à David de se faire respecter par Goliat (haute direction et actionaires qui empoche les profits et le 4 milliards du fond de retraite). Car oui Air Canada a fait des profits. Oui, bravo à West Jet une compagnie qui a compris de quel façon on traite des employers en être humain avec des bon salaire et avantage sociaux qui surpasse ceux d’Air Canada (je connais des gens heureux qui travail pour West Jet) alors félicitation à ces dirigents qui ne sont pas trop avare et qui ont de la reconnaissance pour leurs employers.

  17. je ne sait pas si je suit naif mais je crois que les gens préferaient gagner 100% de leurs salaires que de recevoir 55%. S ils sont en chomage c est qu ils n ont plus de travail on a un programme pour sa ou est le probleme, le gouvernement veut puisser dans la caisse? Ceux qui veulent avoir 55% de leurs salaire qu ils aillent sur l assurance chomage. Puis j accepte mal les comparaisons, regarder se pays ou regarder l autre pays. Alors pourquoi toujours les meme a qui on dit sa .Dites sa au dg de grosse entreprises ou a ceux qui gagne des milliones par année poiur voir. Mais c est toujours plus facile de tapper sur les plus pauvres et les gens se font laver le cerveaux et les pauvres se tappent dessus.

Les commentaires sont fermés.