Doit-on importer du pétrole de l’Ouest?

IStock_000004333501XSmall[1]Par Sophie Stival

Depuis quelques années l’économie ouest-canadienne se porte mieux qu’à l’est. Les sables bitumineux y sont bien sûr pour quelque chose.

En 2011, pour la première fois de notre histoire, nos exportations de pétrole ont dépassé celles du secteur automobile

Le Québec ne consomme pas de pétrole de l’Ouest faute de pipeline pour l’acheminer. L’entreprise albertaine Enbridge souhaite changer les choses.

En inversant la direction du pipeline entre Montréal et Sarnia, on pourrait acheminer du pétrole de l’Ouest chez nous. 

La question que se posent maintenant les Québécois : vaut-il mieux importer du pétrole léger de l’Afrique ou du pétrole lourd des sables bitumineux de l’Alberta?

Dans ce beau débat s’entremêlent des questions économiques, éthiques et environnementales. Pas simple.

En 2010, 40 % de nos importations de pétrole provenait d’Afrique, dont plus du quart de l’Algérie. Des pays qui violent les droits et les libertés fondamentaux de leurs habitants. 

Pétrole éthique

D’un autre côté, le pétrole des sables bitumineux de l’Ouest est très polluant. Il a très mauvaise presse partout dans le monde. Les conservateurs ont tenté en 2011 de contrer cette vague en affirmant que le pétrole des sables bitumineux est « éthique »

Moralement parlant, on est mieux de remplir nos réservoirs de pétrole de l’Ouest. Les politiciens défendent ce principe en s’inspirant du livre Ethical Oil publié en 2010 par Ezra Levant, un conservateur.

Opposer morale et environnement est un faux débat, affirme le biologiste Philippe Bourke. Je suis d’accord avec lui. Se peut-il que le pétrole éthique soit une illusion qui nous détourne d’une réalité incontournable?

Soyons honnêtes. Qu’il soit vingt mille lieues sous les mers ou caché sous des dizaines de mètres de terre, un jour ou l’autre on en manquera de pétrole. Malgré les méthodes toujours plus complexes (polluantes et dispendieuses) pour l’extraire, ça ne changera rien. On vit sur du temps emprunté.

En attendant, on fait quoi?

En attendant de rouler en voiture électrique, on fait quoi? Le PQ doit examiner le projet d’Enbridge sous toutes ses coutures. L’aspect économique semble assez facile à évaluer. Garder nos impôts chez nous, créer des emplois au Québec si on le raffine ici, ça semble avantageux. Nous importons plus de 10 milliards de dollars pétrole chaque année au Québec. C’est considérable. 

D’un autre côté, ce pipeline de plus de 40 ans d’âge a été conçu pour transporter du pétrole léger, rappelle l’environnementaliste Steven Guilbeault.

Dans une chronique au journal Métro, il nous rappelle qu’en 2010 Enbridge a connu un important déversement pétrolier dans une ville d’un peu plus de 7 000 habitants au Michigan. Faut-il le redire, ce pipeline doit acheminer du pétrole dans l’est de Montréal, une région un peu plus populeuse… 

Êtes-vous d’accord avec ce projet d’importer du pétrole de l’Ouest?

45 réflexions au sujet de « Doit-on importer du pétrole de l’Ouest? »

  1. Bien sur que je suis d’accord !!! Plus d’emplois payant, les profits reste au pays et nous paierons notre gaz moins cher !!!! J’espère que les pseudo fiscaliste du PQ vont enfin comprendre que pour réussir à payer toutes leurs belles promesses, il vas falloir augmenter le volume d’argent qui entre et qu’ils vont arrêter de faire les vierges effarouché et rejeter le projet au nom de l’environnement.

  2. NON notre terre et ses habitants sont plus important que tout l’argent du monde. Purifiez votre système et lè je dirai oui.

  3. NON notre terre et ses habitants sont plus important que tout l’argent du monde. Purifiez votre système et lè je dirai oui.

  4. bonjour le petrole de l ouest est plus polluant que d autres je me l demande qu il vient d ou il veut ca pollue tous les millards qu on envoye chez nos amis les arabes la charité bien ordonneé commence par soit meme .des catastrofes il y en aurat toujours .je sius 100% pour. le quebec devient de plus en pauvre qu on fasse vivre le monde ici ca remetterait beaucoup dargent dans l économie

  5. on se foût carrément tous de la provenance du pétrole. Ce qu’on veut, ce sont des prix RÉELS, en juste valeur avec la RÉALITÉ des marchés. Enbridge, Enron etc… on s’en torche.

  6. Un instant faut faire attention là, faut quand même pas prendre des risques les yeux fermés, nous poluons déjà assez la planête comme ça, alors prenons le temps de réfléchir et de se préparer à faire mieux.
    Pourquoi ne pas préparer le pipeline de façon qu’il n’y aurait plus de danger de transporter le pétrole lourd, prenons le temps d’améliorer les infrastructures et ainsi limiter les risques de déversement dans l’environnement.
    Ainsi nous récupérons nos impots, nos emplois sans poluer notre environnement, nous sommes capables de faire les choses propres et différenment, nous avons l’expertise alors faisons le proprement.

  7. Les Scientistes travaillent beaucoup pour trouver des façons sécuritaires pour extraire et acheminer le pétrole de l’Alberta qui sera bénéficiaire pour tous les citoyens et citoyennes du Pays dont le Québec . Certes il y a beaucoup à faire encore mais la Science peut accomplir des merveilles et les gisements de pétrole de l’Alberta si bien exploités avec Sagesse nous positionnent comme une Force majeure dans le monde concernant la demande mondiale de l’énergie pour demain voire aujourd’hui. J’ai confiance dans le progrès, la science et la bonne volonté de ceux et celles qui nous dirigent et qui ont à coeur le bien-être de nos générations actuelles et futures en se servant de leur bon jugement. En somme il s’agit de bien balancer les choses tout en développant notre Economie et en protégeant notre environnement. Merci!
    Lucien Alexandre Marion

  8. On ne fait qu’emprunter la terre a nos enfants, dans quel état voulez vous leur rendre!
    il ne faut pas embarquer dans la propagande du gouvernement Fédérale, les sables bitumineux a regarder les Pubs télé on croirais que c’est super! mais en réalité, des écosystèmes qui disparaissent a jamais, On a un très beau pays, il ne faut pas le démolir pour le vendre a la pièce!!
    regardez l’inde et sa pollution, ca pourrait être ici dans quelques années.
    pour ceux qui trouve ça trop difficile de faire le plein, prenez le bus!!!

  9. En lisant ce projet d’acheminant en pétrole de l’Ouest, j’ai été très étonné que certains essaient de brandir des fantômes pour faire dérailler un débat qui devrait rester sain et rationnel. Il est vrai que le pétrole, comme toutes les sources d’énergie, traîne sa liste d’inconvénients. Le pétrole de l’Ouest est-il mieux ou pire que celui de l’Algérie, de la Mer du Nord ou encore près des côtes de Terre Neuve? Trouver des bibittes au pétrole de l’Ouest, s’est facile. Justifier rationnellement en tenant compte des enjeux environnementaux de lever le nez sur cette ressource canadienne s’avèrera une tâche plus difficile.

  10. Le pétrole qui vient de l’Afrique doit être acheminé par bateaux, ce qui est polluant pour nos océans sans compter le risque qu’un de ces bateaux chavire et entraîne une autre catastrophe naturelle. Celui qui vient de l’ouest est polluant, mais d’une autre façon. Gardons notre argent chez nous, faisons travailler nos gens, utilisons le pétrole de l’ouest et développons la technologie pour avoir plus de voitures électriques qui utiliseront notre énergie renouvelable. Faisons travailler notre économie.

  11. Pourquoi pas $
    Vous aimé mieux enrichire les Arabes encore et avec cette argent ils nous taperont sur la tête bientôt
    De toute façon ça va continuer et nos produits vont se vendre en Chine

  12. Deux choses à dire.
    Qui quonque ici prêche en faveur de l’environnement et est contre notre approvisionnement en pétrole albertain peut vendre ses 2,3 véhicules par ménage, déménager dans une plus petite maison et se trouver du boulot dans son quartier.
    Je suis d’accord avec pétrodollars, on s’en fout de la provenance, tant que le consommateur paie le vrai prix à la pompe. Selon mes calculs, s’il fallait vraiment intériorisés toutes les externalités économiques liées à l’exploration, l’exploitation, à la transportation et finalement à sa consommation, le vrai prix du pétrole serait plus de l’ordre de 3 dollars le litre.

  13. ON VA MANQUER DE PÉTROLE UN JOUR ALORS POURQUOI NE PAS INVESTIR DANS LA RECHERCHE POUR DÉVELOPPER DE NOUVELLES SOURCES D’ÉNERGIE MOINS POLUUANTES ? IL EN EXISTE PLEIN MAIS LES GROSSES COMPAGNIES PÉTROLIÈRES ACHÈTENT LES NOUVELLES IDÉES POUR CONTINUER DE VENDRE LEUR PÉTROLE.

  14. Pollution pour pollution,mieux vaut celle de l`ouest canadien si on peut avoir la vrai histoire concernant le transport de ce pétrole:peux-t-on confirmer que ce pipe-line peut supporter le pétrole lourd sans danger pour notre environnement…sachant que de toutes façon,quelque soit le mode de transport,il y a toujours le danger d`une catastrophe écologique?
    À mon sens,voilà la clé pour une acceptation du projet ou pas.
    Idéalement,il faudrait laisser le pétrole là ou il est ,mais on est pas encore rendu-là !

  15. ! GARDONS NOTRE ARGENT, CRÉONS NOS EMPLOIS, , ,
    CESSONS D ENCOURAGER CEUX QUI N ONT AUCUNE CONSIDÉRATIONS POUR LA PERSONNE HUMAINE, QUI DOMINENT LESFEMMES LES TUENT,,,, DES RÉGIONS bARBARES , D OU LES  »DIRIGEANTS TROUVÉS TERRÉS  » QUAND SILS SERONT MAITRE DE NOS PÉTROLIERES,, ,,,, ils le prendront carrémewnt contre le grés de nos futures génération,, il yt a déja eu débordement de peuplades ici sur terre,,, 5 fois j vous rappelle ,,, nous y parviendront nous aussi ,, au rythme ou les naissances doublent ou triplent les décesa, bientot 200ans et la surpopulation sera hallucinante,,,,, ESSAYEZ DONC DE PROFITER D LA VIE , S,,,

  16. Mme Stival,
    C’est bo de penser que l’on pourrait augmenter la capacité de raffinage a Moureal. Mais, la vérité est que nous avons déjà fermer plusieurs raffineries ( Texaco, BP, Gulf Canada, Imperial, Shell) et que pour en construire une nouvelle, ça prend généralement 5 ans, mais au Québec il faut bien sur doubler la période de construction. Je dis nouvelle raffinerie, parce que généralement les raffineries en opération ou en hibernation ont plus de 50 ans.
    Je ne pense pas qu’il existe suffisamment de place pour d’autres raffineries. De toute façon, la raffinerie de SUNCOR (anciennement SUNOCO) qui vient de bouffer PETROCACAN et qui est le plus gros producteur de pétrole synthétique ne verrait pas cela d’un bon œil.

  17. Pourquoi pas? Nous sommes le seul pays du monde qui n’a pas « nationalisé » son pétrole. Et puisque
    les multi national l’exploite et le livre aux Américains, pourquoi ne pas piger dans notre ressource en premier? Et, si Ottawa nous avait donné les permis d’exploration nécessaire aussi rapidement que les provinces Maritimes (des années d’attente vs des semaines là-bas…) nous en serions déjà à exploiter les ressources en Gaspésie et Anticosti et du même coup, indépendant du pétrole importé.
    Moi, j’ai choisi de vendre ma voiture et de travailler dans mon quartier. Je gagne moins mais je suis plus à l’aise finançièrement….pas de plaque d’immatriculation, d’assurance, d’essence, de pneus d’hiver, d’entretient et……de versement à la banque chaques mois…..je suis libre!

  18. Qu’on le prenne ou non, le pétrole albertain sera exploité quand même, et vendu ailleurs. Alors au lieu d’enrichir les pétrolières qui exploitent les gens d’afrique du nord, pourquoi ne pas encourager une économie qui tourne au pays et crée des emplois payants permettant a des gens comme vous et moi de faire vivre leur famille.

  19. D’accord, mais pas avec le pipeline actuel! Il n’est pas conçu pour ça. Le pétrole lourd est plus acide et risque que percer le pipeline. En plus on va augmenter la pression à l’intérieur. Ça serait plus que prendre un risque, ça serait faire exprès pour qu’une catastrophe arrive. Il faudrait un nouveau pipeline.
    En ce qui concerne la différence de prix entre le pétrole de l’ouest et celui d’Afrique, selon les experts celle-ci disparaîtrait dès que l’ouest aura diversifié son marché vers l’est. D’autre part je suis mal à l’aise avec les commentaires presque racistes de certains envers les arabes dans ce dossier.

  20. Je suis d’accord pour le pipeline de l’ouest le sable ou est le pétrole est deja polué ,c’est une resource qui nous appartient au lieu de prendre le petrole dans des pays ou les dirigeants ne sont que des intégristes qui ne pensent qu’a se remplir les poches .Arrêtons les surpopulations c’est beaucoups plus dangereux pour la planete ,c’est cela qui entraine la polution .Merci

  21. Je ne comprends pas le gouvernement Marois de brandir les fourches contre le pipeline provenant de l’ouest. En plus, on paierait moins cher puisque, présentement, nous payons en fonction de la valeur du Brent alors qu’avec le pétrole de l’ouest, on paierait en fonction de la valeur à NY. Presque 20$ de différence au baril.
    Je n’ai pas vu souvent d’accident avec les pipelines…On dirait que le nouveau gouvernement veut nous faire revenir au 19ième siècle…

  22. Monsieur Aubin,
    Le problème c’est que nous ne savons rien pour l’instant. Qui va l’utiliser ? Ce sera le produit de Syncrude ou juste SUNCOR ! Va-t-on transporter du pétrole lourd, du pétrole léger, un produit semi-raffiné ou un produit raffiné. Va-t-on faire le raffinage à Edmonton, Sarnia ou à Moureal pour ensuite peut-être vendre l’excès aux E-U par le pipeline qui va à Portland (ME).

  23. si un super tanker s`echouais dans la region de quebec a t on pensé auix conséquences.vive le petrole albertain c`est plus facile de recuperer du petrole sur la terre que sur la mer.

  24. Je suis entièrement d’accord pour importer du pétrole de notre ouest canadien….ce pétrole NOUS appartient donc on doit l’utiliser au lieu d’en importer de l’Afrique car en Afrique les travailleurs sont très très exploités. En plus c’est mieu de garder nos profits et impôts au Canada.

  25. Le pétrole….CA POLLUE…peu importe d’ou ca vient…Le pétrole de chez nous, Albertain ou pourquoi pas du gisement Old Harry du golfe du St-Laurent serait tout ta fait adéquat, moins cher, et ca créer beaucoup emplois ICI qui sont pas tous des emplois polluant.

  26. L’extraction du pétrole de l’ouest est très polluente, j’en conviens, faire venir du pétrole d’outre-mer, c’est aussi polluent, transporter du pétrole de l’ouest vers l’est » si le pépline est sécuritaire » me semble bien acceptable…De toutes façons, l’extraction de notre pétrole de l’ouest, même si c’est évident que c’est une polution incroyable, « on a décidé de l’extraire » depuis longtemps et c’est bien opérationnel…
    Alors, ou donc est le débât.
    La pollution est le débât…ah ça c’est vrai..mais la direction que l’humanité a prise depuis bien longtemps est irrévoquable, comment voulez-vous faire marche arrière? Il faudrait tout changer notre manière de voir et de concevoir, il faudrait un changement radical de conscience humaine, il faudrait que l’humain trouve sa satisfaction ailleurs que dans les sens, la consommation et le parraître…!
    Pas pour demain, à moins qu’une catastrophe majeure change complètement notre vision de la vie…?

  27. Moi j’ai une question pour tout le monde ici. Est-ce que le pétrole albertain nous appartient au même titre que les diamants, le fer ou l’or que l’on découvrira dans le Nouveau Québec leur appartiendra aussi.

  28. Le développement de l’espèce humaine s’est toujours articulé sur des sources d’énergie. Le pétrole représente une forme d’énergie tellement dense et tellement facile d’utilisation que l’humanité l’aurait inventé s’il n’était pas disponible naturellement.
    Pétrole léger ou pétrole lourd? Éthique ou pas étique? En plus de la question morale de financer des états ou les droit de la personne son bafoués, on peut aussi financer des organismes terroristes qui ont pour cible l’Occident en entier. Le pétrole léger de l’Algérie représente une perte de richesse pour les citoyens; l’argent sort du pays. Le pétrole « lourd » de l’Alberta, incluant celui des sables bitumineux, permet au citoyen de garder leur argent dans le pays, ce qui permet de la redistribuer sous formes de services gouvernementaux fédéraux mais aussi provinciaux, par l’entremise de la redistribution de la richesse par le système de péréquation, dont le Québec profite depuis plusieurs années.
    Comment « sale » est le pétrole des sables bitumineux? Oui, sa production n’a rien à voir avec un simple puits et une pompe. Par contre lorsqu’on compare aux énormes opérations minière du nord du Québec, au coupe des forêts fournissant la principale exportation du Québec, ou encore, les réservoirs d’hydroélectricité tellement vaste qu’ils affectent la météo locale et les habitudes animales, pas si sale que ça. Sale? Et pourtant la principale cause du smog au dessus de Montréal est la production d’électricité par des centrales thermiques alimentées au charbon du mid-west américain. Donc, sale, faut voir.
    La voiture électrique, le chauffage des bâtiments, douce utopie. Un jour, faudra que les québécois se sortent la tête du sable pour réaliser que l’utopie électrique n’est imaginable qu’au Québec… Mais elle n’est pas réalisable. En effet, il n’y a presque plus de rivière à harnacher au Québec. Le transport de l’électricité sur de longues distances occasionne des pertes et de la pollution électromagnétique importante. C’est 50 000 éoliennes ou 50 centrales nucléaires Candu qui seraient nécessaire pour fournir les besoins en énergie automobile actuels du Québec.
    Donc, après le pétrole naturel, ce sera le gaz naturel, puis le pétrole et le gaz de synthèse.
    Le danger du pétrole lourd Albertain? Il reçoit déjà un premier traitement en Alberta. C’est un liquide que l’on peut pomper et qui n’est pas plus abrasif ou corrosif que le pétrole léger qui circule déjà dans le pipeline. Malgré les Grand Prêtes de l’Écologie, il n’est pas plus risquer de pomper du lourd de l’Alberta que le léger d’Afrique ou le lourd du Venezuela et autres pétroles lourd qui ont déjà transité par le pipeline en question. Puis, le fonctionnement des pipelines est régi par Transport Canada qui est aussi responsable de l’aviation civile, de la navigation dans les eaux canadiennes, des chemin de fer et de la sécurité des véhicules automobiles. Un pipeline, comme toute machine a besoin d’inspection et d’entretient et Transport Canada suit de près ces opérations. Donc, là aussi, il y a un chien de garde qui veille au grain.
    Alors, pourquoi faudrait-il préférer donner notre argent à des pays étranger ou l’on ne peut même pas vérifier les conditions écologiques de la production de pétrole, alors que l’on peut garder notre argent à la maison et surveiller ce qui se passe?
    Vivement le pétrole albertain!

  29. Je comprend meme pas pourquoi on s’enligne pas sur le pétrole de chez nous; il est moins cher et pas plus polluant…Tant qu’on ne trouvera pas une énergie alternative de préférence propre pour remplacer le pétrole, ben y a juste RIEN a penser…ormis le comment on rend se pipeline sur et performant!!

  30. Monsieur Briere,
    Je vois que vous êtes ingénieur, je ne connais pas votre spécialité ni votre emploi actuel, mais je peux au moins imaginer que vous avez une certaine rigueur dans l’analyse des problèmes.
    Nous ne règlerons jamais la question énergétique tant et aussi longtemps que nous continuerons de payer un prix qui n’est pas réel. Nous subventionnons l’exploration par des rabattements fiscaux, nous consommons trop, nous gaspillons, nous polluons sans que tout ceci ne soit pas vraiment inclut dans le prix a la pompe.
    Le seul pays qui passe proche de payer un vrai prix pour l’essence c’est la Norvège. A OSLO, il est question de 2.50 le litre. On parle bien sûr du pays des cheiks aux yeux bleus. Un pays exportateur net et autosuffisant. On est loin du compte à Montréal, Calgary et alors imaginer vous aux E-U.
    Je ne suis ni un vert, ni un bleu, ni un rouge. Je suis par contre pour la question de laisser flotter le prix du brute vers son véritable prix équilibre.

  31. Ce qui m’a étonné; c’est de voir le ministre péquiste dont je me souviens pas du nom, essayer de nous faire accroire a la télé, que c’est probablement pas une bonne idée de rouvrir le fameux pipeline inversé…L’idée peut pas etre totalement mauvaise… J’aurais assurément préférer entendre ce ministre VALORISER le gisement Old Harry par exemple…question d’avoir du pétrole vraiment de chez-nous…

  32. Cocorico, pourqoui vous cachez sous un pseunonyme? La question est sérieuse.
    Pour le reste, je suis parfaitement d’accord avec vous. L’humanité existe tel qu’on la connaît grâce à l’énergie, pas d’énergie et c’est le retour à l’âge de pierre et à une humanité tout au plus de quelques millions d’habitants.
    La solution ne réside pas dans la source d’énergie, mais dans notre consommation effrénée de cette dernière. Québécois en premier, nous gaspillons une énergie noble comme l’électricité pour chauffer des résidences trop grandes, pour rouler des autos trop grosses, pour chauffer nos terraces afin de permettre au clients d’aller fumer tout en consommant.
    Avant de critiquer les autres, nous devrions nous regarder comme il le faut dans un miroir.

  33. Pkoi me cacher derrière un pseudo. Parce que je tiens à ma vie privée. Tout comme la moitié des gens ici qui utilisent seulement leurs prénoms. En passant, qu’est ce qui est sérieux, le fait que j’utilise un pseudo ou la question énergétique.
    Parlant d’âge de pierre ! Au péril de me répéter. Nos ancêtres très poilus n’ont pas arrêté d’utiliser la pierre parce qu’il n’y avait plus de pierre. Ils ont arrêté parce qu’ils ont découvert le cuivre. Au même titre, nous arrêterons un jour de consommer du pétrole, non pas parce qu’il y en aura plus, mais parce que nous aurons découvert une nouvelle forme d’énergie. Voilà pkoi le véritable prix que nous payons est immensément important.

  34. CoCoriCo,
    Les gouvernements ne doubleront jamais le prix du pétrole volontairement tant qu’il n’auront pas une autre énergie aussi puissante que le pétrole a valoriser…Se serait d’une stupidité historique…Toutes les économies digne de se nom sur terre dépendent d,une énergie pas cher…Du coup, il est clair pour tout le monde et meme urgent de trouver cette énergie alternative, propre, puissante et pas cher a produire…Perso; j’attend le bon blogue pour ca!

  35. …Se serait d’une stupidité historique…Toutes les économies digne de se nom sur terre dépendent d,une énergie pas cher…Du coup, il est clair pour tout le monde et meme urgent de trouver cette énergie alternative, propre, puissante et pas cher a produire…
    Là on parle de nucléaire. Chez Mère Nature, le plus fort c’est le pétrole, après les autres produits fossils comme le gaz et le charbon, et je n’ose même pas imaginer les conséquences des ÉU de touner au charbon… afin de produire de l’hydrogène ou encore simplement faire touner leurs centrales électriques thermiques pour recharger leur batteries automobiles.
    À 2,50$ à 3,00$ le pétrole synthétique devient une option valide. Pétrole vert que l’on peut synthétiser à partir de nos déchets. Mais là, c’est un autre débat.
    L

  36. Mr Ben & Brière. B&B
    En passant, Monsieur Brière, pendant plus de 45 ans l’URSS avait le pétrole et le gaz naturel le moins cher sur la planète. Mieux que ça, l’URSS s’assurait que tous ses pays satellites aient droit au même tarif. On devrait peut-être suivre leur exemple.
    Qu’est ce qui est venu en premier, la poule ou l’œuf. Encore une fois, le pétrole n’est pas et n’a jamais été bon marché, nous avons tout simplement jamais payé le vrai prix. Il a déjà été beaucoup plus abondant, ou devrais-je plutôt dire, plus facile à extraire et plus accessible.
    L’efficacité énergétique depuis 50 ans se fait seulement par coup de flambée dans le prix de l’énergie. Bref, si ça ne fait pas mal au portefeuille, on ne change pas nos habitudes, si on n’a pas de raison économique de faire de la vraie recherche dans les énergies alternatives, on ne le fera pas, on nous balance plein de belle pub, nous racontant que toutes les compagnies pétrolières investissent dans la recherche, que nos gouvernements songent à l’avenir, de la belle poudre magique aux yeux.
    Quand les Saoudiens interviennent sur les marchés mondiaux pour faire baisser les prix, vous pensez qu’ils font ça par bonté de cœur pour l’Occident et leur allié américain. Ils le font pour éliminer leurs concurrents exportateurs mais surtout pour être sûr qu’un prix trop élevé ne provoque pas un effet de substitution irréversible et une destruction permanente de la demande de pétrole.

  37. Cher Mr CoCoriCo,
    Ne vous inquiter pas trop…2 ou 3 autres super ouragan comme le dernier et toute la planete sans exception sera convaincu…poser la questions aux New-Yorkais, 12,000,000 de personnes, ils vous le confirmerons!

  38. NON, NON et NON
    Le pétrole de l’ouest est très acide plus que le Brent..
    Le pipeline est trop vieux
    Les fuites trop nombreuses …mais bien sur pas publicisés (demandez aux gens de St-Césaire, le pétrole est toujours dans le sol)
    Le prix écologique trop important, ceux qui sont allés à Fort Mc Murray comprendront.
    Et de toute façon, il faudra bientôt faire face au manque de pétrole, alors autant chercher des alternatives tout de suite, car quand on frappe un mur ça fait mal…

  39. Pourquoi toujours faire venir notre essence de l’autre bout du monde. En ALBERTA,province de notre pays;il y a du pétrole autant que nous en aurons besoin. Si seulement les écolgistes cessaient de nuire au Québec; nous aurions une grande différence de prix et chacun pourrait enfin en profiter et connaître un peu de répit. Merci de m’avoir lu. Ce n’est que mon point de vue­. je ne suis peut-être pas aussi brillant que ces grands génies mais je sais compter. Nous avons nous-même du pétrole dans nos sols mais ….faîtes bien attention, cela va poluer nos terrains. Nous sommes donc bien naif de croire à toutes ces présumées polutions qu’on ne connait même pas encore les retombées présumées.

  40. Le pétrole nous le prenons quelque part. Plus c’est loin plus on se fou de LEUR environnement.
    Pourtant la planète est petite. La glace de l’arctique fond parce que nous brulons du pétrole PARTOUT SUR LA PLANÈTE.
    Alors il faut moins CONSOMMER et arrèter de dire que c’est la faute de l’autre.
    Le pétrole arrive au Québec par bateaux, pensez a l’Exxon Valdez.
    De plus nous recevons 8 Milliards en péréquation gràce a quoi ?? pétrole.
    et M.Marceau dis qu’il en manque. et dénonce ce projet Décidément !!!!

  41. Monsieur Pelletier,
    La clef c’est en effet de diminuer la consommation. C’est peut être difficile à se l’imaginer. Mais bien que la consommation absolue de pétrole atteigne des niveaux record, l’efficacité dans son utilisation aussi. Cela est possible seulement si le prix du brute est suffisamment élevé.
    A 100 le baril. C’est le niveau idéal qui fait le bonheur et l’affaire des intervenants majeurs. Vive le statu quo. Les sources de pétroles lourd et synthétique sont économiquement viables. Tous les grands joueurs peuvent planifier l’exploration, l’exploitation et la consolidation de l’industrie et l’Arabie Saoudite demeure le producteur le moins cher sur la planète et est en mesure de contrôler l’offre.
    A 150 le baril, la compétition contre ARAMCO s’intensifie, le nombre de joueurs augmentent, mais surtout, les énergies alternatives (solaire, éolien, géothermie) deviennent subitement très intéressantes. Sur elles les saoudiens, ainsi que les super majors n’ont aucun contrôle. Par conséquent, laisser monter le prix du brute !

  42. Et bien oui le pétrole n est pas assez chere, ses Cie ne font pas assez d argent pour faire du nettoyage apres extractions. Plus on goute au profit plus on en veut , n essayer pas de compliquer les affaires.

Les commentaires sont fermés.