Pourquoi nos étudiants sont-ils nuls en géographie?


IStock_000008543406XSmallPar Sophie Stival

Le débat a été lancé il y a quelques mois par un prof de l’Université Memorial à Terre-Neuve.

Judith Adler a constaté, au fil des ans, qu’une majorité de ses étudiants en sociologie ne pouvaient visualiser les continents et les océans sur une carte du monde. Oublions certains pays plus particuliers… 

Mais comment peut-on discuter des problématiques associées à certains peuples ou de mouvements migratoires, si on ignore où vivent sur notre planète ces personnes, demande Mme Adler?

J’ajouterais que la mondialisation de nos économies et les enjeux environnementaux auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui nous oblige à avoir un minimum de notions géographiques.

À la suite du reportage de la CBC, plusieurs professeurs universitaires au pays ont affirmé que l’université de Terre-Neuve n’était pas la seule ayant des étudiants « géo-illettrés », rapporte la Société géographique royale du Canada. On tente présentement de mettre en place un plan d’action national pour remédier à cette triste situation.

Éducation à l’école et à la maison

Ces lacunes de nos étudiants sont plus qu’inquiétantes. Plusieurs professeurs dénoncent, ces dernières années, le déclin des heures de cours consacrées à la géographie au secondaire. 

Au Québec, on pointe du doigt la réforme de l’éducation qui date de la fin des années 90. Même dans les CÉGEPS les cours de géographie se font plus rares et sont moins populaires (reportage de La Presse). 

Les parents peuvent-ils faire quelque chose? Sûrement. On peut intéresser nos enfants à la géographie en leur achetant un atlas, en regardant des documentaires, en accrochant une mappemonde dans leur chambre. 

Et puisque c’est la mode d’apprendre en s’amusant, pourquoi ne pas le faire en leur achetant des jeux éducatifs comme Risk ou Les Aventuriers du rail, par exemple?

Mais à l’heure où on manque de temps pour enseigner l’économie, l’histoire, une langue seconde, il semble évident que les jeunes ne passent pas assez d’heures sur les bancs d’école. 

Peut-être qu’on devrait, comme en Europe, allonger les heures en classe et pourquoi pas, ajouter quelques jours au calendrier scolaire. Je pense notamment à couper toutes ces journées pédagogiques… En cette période de retour en classe, la question mérite réflexion.

Êtes-vous surpris de nos lacunes en géographie? Quelles sont vos solutions?

12 réflexions au sujet de « Pourquoi nos étudiants sont-ils nuls en géographie? »

  1. Si je suis surpris. Non ! La solution. C’est simple. Acheter au plus vite un téléphone intelligent à vos enfants.

  2. L’autre soir sur le Tonight Show, le Président OBAMA mentionnait qu’il fallait se retrousser les manches et faire d’immenses travaux de dragage dans les installations portuaires du Golfe. Des villes comme Charleston, Savannah et Jacksonville. Chercher l’erreur. Devrais-je dire les erreurs. Ce n’était malheureusement pas sa première erreur en géographie. Dans un diner officiel, au sommet des Amériques, en s’adressant à la délégation argentine, il parle de la neutralité américaine (ce qui est totalement faux) dans la guerre des Maldives (chercher l’erreur).Quelques jours plus tard l’équipe de recherche de MSNBC qui faisait un reportage sur la tournée en autobus du Président a placé la ville de Buffalo comme voisine de Syracuse NY. Ils sont surement issus de Harvard eux aussi.
    Vous en faites pas. Ce n’est pas le seul !Bush fils qui prend les slovènes pour des slovaques ou est-ce l’inverse. Je ne sais plus. Dan Quayle, le V-P de Bush père qui en débarquant à Caracas fait un petit speech à la presse, il dit être extrêmement content de commencer son voyage en Amérique latine par le Venezuela, il regrette seulement de ne pas avoir appris le latin à l’école. Le Président Ford qui dit que la Pologne n’est pas occupée par l’URSS. Mme Palin peut aller se rhabiller !

  3. Je ne suis pas surpris du tout. depuis mon arrivée au québec, j`ai été égaré en sortant au travail. je dis à un québécois: je vais aller vers l`est de Montréal parce que j`ai égaré mon chemin en sortant du métro Snowton. Il ne savait pas. Et cela m`arrive à plusieurs personnes. Je suis professeur de géographie pendant sept années et je crois que mes étudiants ont acquis de bonnes connaissances. Mais ce qui est grave au québec si on avait pas étudié au Québec vous n`êtes pas capable enseigner dans les écoles québécoises. Ce n`est pas seulement en géographie. Il faut dire l`enseignement est très limité en termes de compétence à donner en salle de classe. Moi, je suis prêt à montrer aux ensignants la méthode la plus simple pour enseigner toutes les notions relatives à l`enseignement de la géographie. Vous pouvez qu`à cliquer sur mon Email et nous pouvont trouver ensemble une bonne stratégie.
    Ensuite, je suis incapable d`entendre chaque semaine une journée pédagogique. Ce pour faire quoi. Normalement dans une année scolaire toute bonne institution réalise trois journées pédagogiques et une semaine de formation relative au changement dans les programmes et la façon de réaliser efficacement les examens. Communiquez avec moi et nous trouverons ensemble des solutions.

  4. @Jean Délès
    Vous souhaitez discuter de stratégie pour changer les programmes de géographie. Je ne suis malheureusement pas la bonne personne avec qui discuter de cette question. En fait, je ne connais rien au milieu de l’enseignement. Mon billet souhaitait simplement éveiller la conscience des citoyens quant aux lacunes de nos étudiants en géographie. Ce qui a bien sûr des incidences sur leur réussite scolaire ultérieure et même sur leur vie quotidienne une fois adulte.
    En contactant le département de géographie d’une université (comme l’UQAM par exemple), peut-être pourriez-vous avoir des discussions plus fructueuses? Vous pourriez aussi parler à la Société géographique royale du Canada et à l’Association canadienne des géographes. Ce sont ces deux groupes qui tentent de mettre en place un plan d’action sur l’importance de la géographie dans le curriculum scolaire de nos enfants. Je vous souhaite la meilleure des chances. Merci.

  5. Moi j’ai une autre question Mme Stival. Est-ce qu’on veut des jobs pour les profs de géo ou est-ce qu’on veut que nos jeunes apprennent la géo ?

  6. @CoCoRico
    Je crois que mon billet est sans équivoque. Nos jeunes ont des lacunes en géographie et il faut penser à des solutions pour changer ça. Mais je crois que votre question s’adressait à M. Délès…

  7. seulement en géographie ????? malheureusement, nos jeunes ont des lacunes dans toutes les mati/res : français, maths, sciences, histoire, géo… le plus inquiétant c’est que les profs eux-mêmes ont de plus en plus de lacunes. que faites-vous d’un médecin qui ne sait pas son anatomie ou sa pathologie ? eh bien, les profs savent de moins en moins leur français, math, sciences, histoire, géo – et rien ne se passe. parce que bon, qu’un él/ve de 5e ne sache pas calculer, ce n’est pas grave, ça ne tue personne. jusqu’à preuve du contraire, quand nos ponts et bâtiments commenceront à s’écrouler, en raison de calculs erronés des anciens él/eves…
    solutions ? une formation plus solide des futurs enseignants – pas seulement en pédagogie, mais dans la mati/re qu’ils enseignent et qu’ils ne maîtrisent pas eux-mêmes ; un respect du programme de formation ministériel (savez-vous qu’à l’école primaire, plus de 50% de la mati/re prévue dans le programme n’est pas enseignée ? et là, je parle de notions dans toutes les mati/res) ; un contrôle de la qualité de l’enseignement – respect du programme, des principes pédagogiques de base. il s’agit de plus qu’un analphabétisme en géo, il s’agit de plus en plus d’un analphabétisme des enseignants, qui fait la barre baisser pour l’ensemble de la société. à court et à moyen terme, ce n’est peut-être pas dramatique, mais que deviendront nos enfants quand ils auront à mesurer leurs compétences avec des travailleurs de l’asie (mondialisation oblige) et qu’ils seront constamment derniers ? et qu’arrivera-t-il de notre beau pays quand nos ingénieurs ne sauront plus leurs maths ? c’est plus qu’une crise de l’enseignement de l’univers social, c’est une crise de l’éducation en général.

  8. J`aurai 73ans en décembre et dès ma naissance mon père me demandait d`apprendre une capitale ou une ville d`un pays par jour et ce sans ordinateur seulement un bon vieux dictionnaire Larosse du temps.
    Je fais la même chose avec mon petit fils et après 30 minutes toujours avec la même question, le kid de quasi 15ans ne peut y répondre. 24 heurs plus tard, je reviens avec la questions, oubliez ca c`est peine perdue.
    Quand je voyage ou que ce soit, je regarde le plus haut édifice l`enligne avec es point cardinaux et essayez de me perdre après. J`ai souvant corrigé la direction de conducteurs de Taxis qui voulaient monter leurs compteurs. J`ai même refusé une fois à Paris de payer (Après être débarqué) car il savait que si j`appelais la police en appliquant le trajet, il en serait quite pour une répréhende.
    Je me guide toujours par le soleil et la lune et si possible par les astres c`est très facile et fonctionne partout et ce sans demander à personne même à l`étranger.
    Donc, demandez à vos enfants et petits enfants de trouver une capital par jour et de quel est le pays qu`elle réprésente et il vont connaitre la géographie très rapidement. Un bon vieux National Géographic fait le travail.
    Merci de faire suivre ce message à un jeune. Ils en ont besoins.
    Gérald
    PS: Les adultes aussi.

  9. La solution c’est le retour en arrière quand les Frères et les Sœurs enseignaient , ils avaient LA bonne manière pour enseigner . Un enfant de 8 ans à l’époque savait mieux son français , mathématique , géographie , histoire , etc . que les enfants d’aujourd’hui .
    J’ai été surpris quand j’ai lu une lettre de mon père , qu’il avait écrit à l’âge de 8 ans à son père . Il écrivait mieux ( la tournure de phrases ) et sans fautes d’orthographes que les étudiants du Cégep et de l’Université d’aujourd’hui .
    C’est juste mon opinion , et la majorité des Frères et Sœurs ( À l’époque ) avaient LA vocation pour l’enseignement . Aujourd’hui , les professeurs c’est une autre affaire , ils regardent plus le $$$$$ …

  10. Je désapprouve ce billet pour les solutions proposés.
    je ne nie pas que l’école à des lacunes mais rallongé le calendrier scolaire aura comme effet d’augmenter le décrochage scolaire, problématique à mes yeux plus importante que la performance à tout prix.

  11. Je ne suis pas du tout étonnée. Je fais parti des tout premiers à avoir subi la réforme scolaire et je crois que c’est vraiment ces nouvelles méthodes d’enseignement qui ont créé autant de lacunes. Je n’ai jamais eu de difficultés à l’école, mais une majorité des personnes de mon âge ont de la difficulté à écrire correctement et situer un pays. Et je ne vous parle même pas de retenir des dates !

  12. Arrivé au Canada en 2003. J’étais aussi très surpris de voir que les gens qui me posaient des questions pour savoir d’ou je viens n’étais même pas en mesure de placer les pays sur la carte du monde. Contrairement aux Immigrants avec seulement le nivaux primaire en majorité peuvent situer les pays sur une carte du monde dans 80% des cas.

Les commentaires sont fermés.