Le hockey relance notre économie!


Paulchiasson:PC:CanadiensPar Sophie Stival

Il fait beau, il fait chaud. Ça sent le printemps! Les plus optimistes diront que ça sent la coupe…

Alors que le Québec est gagné par la fièvre du hockey, l’économie canadienne connaît elle aussi une belle éclaircie

Et si je vous dis que l’accélération du PIB national serait partiellement due au retour au jeu des joueurs de la LNH? Sérieusement.

(Photo: Paul Chiasson, PC)


Lock-out coûteux

La fin du lock-out a été un soulagement pour les amateurs de hockey. Mais un peu aussi pour notre économie. Beaucoup de bars et de restaurants ont subi les contrecoups de ce conflit. Sans oublier les mauvais résultats de la brasserie Molson-Coors.

En fait, c’est l’ensemble de l’économie canadienne qui a ralenti cet automne. On a alors pointé avec raison les secteurs manufacturier et immobilier.

Douglas Porter, économiste en chef de la Banque de Montréal, impute également cette perte de vitesse de l’économie au lock-out de 14 semaines de la LNH. Il cite notamment la mauvaise performance du secteur des arts, du spectacle et des loisirs en septembre et octobre dernier.

Rebond de l’économie

La bonne nouvelle, c’est qu’en janvier et février notre économie a profité d’un net rebond, attribuable en partie au retour au jeu des hockeyeurs. 

Si le secteur de l’extraction minière, du pétrole et du gaz performe très bien depuis la fin de 2012, celui des arts, du spectacle et des loisirs a également connu une hausse importante de son activité.

Même si ce secteur ne compte que pour 0,5 % du PIB canadien, il a réussi à ajouter 0,1 % de croissance à notre PIB au cours des deux premiers mois de l’année, explique Benjamin Reitzes de la Banque de Montréal (a.m. CHARTS du 1er mai 2013). 

Grosse métropole en séries!

Fait à souligner : on compte 4 équipes canadiennes en séries, ce qui ne pourra pas nuire à notre économie, remarque l’analyste de Toronto. Sans oublier, la première présence en 9 ans des Maple Leafs en séries, équipe située dans la plus grosse métropole du pays, ajoute-t-il. C’est de bonne guerre!

Le 9 juin 1993, je célébrais mon anniversaire et la coupe dans une célèbre brasserie de la rue Stanley. Qui sait?

Êtes-vous surpris de la place importante qu’occupe le hockey dans nos vies, notre économie? Suivrez-vous les séries éliminatoires?

Une réflexion au sujet de « Le hockey relance notre économie! »

  1. Regarder les statistiques lorsque les Canadiens sont en série le printemps, les ventes en générales sont meilleurs et ce partout au Québec.
    Oui les joueurs sont trop payés, mais les retombés direct et indirect de ce sports sont de loin supérieur a plusieurs autres secteurs.
    Les soirs de match les dépanneur partout au Québec augmente leur vente de bieres et chips, les restaurants, les publicités dans les journaux, produits dérivé, combiné tout ca a un printemps comme nous avons, tout est en place pour de belle vente.
    Le seul Hic, les Sénateurs ne lève pas l’enthousiaste des Bruins….

Les commentaires sont fermés.