Jobs : l’homme qui pensait « différent »


Stevejobs-gettyPar Sophie Stival

C’est en fin de semaine que sort le film JOBS sur la vie du fondateur d’Apple. 

Je ne sais pas si je vais y aller. J’ai trop peur d’être déçue. 

Je dois préciser que Steve a fait partie de ma vie cet été. J’ai même l’impression de le connaître assez intimement.

Comme plusieurs avant moi, j’ai dévoré pendant mes vacances les 900 et quelques pages de l’excellente biographie de Walter Isaacson.  

Quel personnage fascinant! Moi qui le croyais gentil et sympathique. Changez de côté, vous vous êtes trompés! 

Le charisme du PDG d’Apple durant ses célèbres gands-messes n’était pas toujours au rendez-vous entre les 4 murs de son entreprise ou lorsqu’il rentrait chez lui auprès de sa femme et de ses enfants. C’était un homme sombre, manipulateur et parfois méchant. 

Mais qui a dit que le génie devait rimer avec la gentillesse? 

(Photo: Getty)

Le livre de poche d’Isaacson porte bien son titre : La vie d’un génie. Le génie d’un visionnaire, d’un artiste, d’un homme qui n’avait pas peur de penser différemment … ou plutôt différent.

En lisant cette biographie très fouillée et documentée, on saisit à quel point l’homme est présent derrière chaque petit détail de ses produits. 

De la conception au service après-vente, il a voulu tout contrôler. Il ne s’entourait que des meilleurs et il les poussait au-delà de leurs limites. Le mot impossible n’était pas dans son dictionnaire.

Think Different: l’esprit d’Apple

C’est sûrement sa campagne publicitaire Think Different lancée en 1997 (Penser différent* en français) qui résume le mieux l’esprit d’Apple :

 

« Les fous, les marginaux, les rebelles, les anticonformistes, les dissidents, tous ceux qui voient les choses différemment qui ne respectent pas les règles… vous pouvez les admirer, ou les désapprouver, les glorifier ou les dénigrer, mais vous ne pouvez pas les ignorer, car ils changent les choses, ils inventent, ils imaginent, ils explorent, ils créent, ils inspirent, ils font avancer l'humanité. Là où certains ne voient que folie, nous voyons du génie. Car seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu'ils peuvent changer le monde y parviennent. »

* Pourquoi différent au lieu de l’adverbe différemment? Steve Jobs souhaitait qu’on comprenne le mot « différent » comme étant l’antonyme de « pareils ». Il ne faut pas penser « pareils », donc il faut penser « différent », comme dans la locution « penser positif ». Pour lui, ce détail faisait toute la différence…

Durant la campagne THINK DIFFERENT on ne verra pas d’ordinateurs Apple, seulement des personnalités emblématiques, les héros de Steve Jobs. Choisir un produit Apple, c’est un peu choisir un mode de vie où la simplicité côtoie la créativité.

Défileront à l’écran et sur d’immenses panneaux publicitaires : Albert Einstein, Bob Dylan, Martin Luther King, Branson, Lennon et Yoko, Buckminster Fuller, Edison, Ali, Ted Turner, Callas, Gandhi, Amelia Earhart, Hitchcock, Martha Graham, Jim Henson, Frank Loyd Wright et Pablo Picasso. 

Steve Jobs, irremplaçable?

Steve Jobs est décédé il y a bientôt 2 ans. Nombreux sont ceux qui pensent qu’Apple ne survivra pas au départ de son père fondateur. Après avoir lu la biographique de Walter Isaacson, j’avoue que c’est tentant d’appuyer cette thèse. Peut-être que le directeur du design d'Apple depuis 1996, Jonathan Ive pourra sauver les meubles.

Il y a quelques jours, le président d’Oracle et très bon ami de Jobs, Larry Ellison, affirmait en entrevue à la chaîne CBS que Jobs avait été un « inventeur incroyable » et qu’il était « irremplaçable ».

Jobs savait déjà en 2010 que la prochaine bataille serait celle des téléphones intelligents. Il craignait que son adversaire Google ne tue le iPhone avec Android. Il avait raison.

Au 2e trimestre de 2013, Google monopolisait presque 80 % des ventes d’appareils vendus dans le monde grâce à son logiciel Android. Pendant ce temps, Apple a vu ses parts de marchés baisser de 17 % à 13 % depuis un an. 

Il reste bien sûr, le marché des tablettes, des PC et la possibilité de réinventer la télé avec iTV. Mais la pression est grande…

Irez-vous vous voir le film JOBS? En 2013, qui sont, selon vous, ces personnes rebelles, anticonformistes et créatives qui changeront le futur? 

2 réflexions au sujet de « Jobs : l’homme qui pensait « différent » »

  1. Jobs un génie? Come on. La plupart des trucs qu’ils faisait s’était de voler les idées déjà créé par un autre et poursuivre tous le monde pour des futillitées. Quant à moi, il fait parti des pires trou’cul du 21e siècle. Il a lui-même déjà dit en 96 qu’il volait les idées et qu’après il faisait de l’argent dessus.

  2. Pas mal en accord avec toi Sam, l »idée première de ses personnes la faire de l’argent toujours plus d’argent en modifiant leur appareil j’ai hâte de voir l’iphone 17 a un prix toujours plus exorbitant après toutes les drogues connu voici la apple toujours plus cher et quand vous pensez en avoir pour votre argent y’en sorte un autre ipad 8 ipod 13 iphone 17 et ………ça fini plus .

Les commentaires sont fermés.