5 idées fausses sur la période des impôts

IstockimpotPar Sophie Stival

C’est la période des impôts. On cherche ses papiers, ses reçus. On classe en deux piles : dépenses, revenus. On bougonne…

Certains essaient de jouer à la cachette, de contourner les règles fiscales. D’autres, les ignorent ou les interprète mal.

Des planificateurs financiers m’ont fait remarquer récemment que des citoyens sont tentés de cocher la case célibataire dans leur déclaration de revenus alors qu’ils vivent en union libre et ont un conjoint de fait. 

On espère ainsi éviter de se soumettre au même traitement fiscal que les couples mariés. Cette erreur peut coûter cher si on se fait prendre!

Bien d’autres idées fausses circulent à propos de la période d’impôts. Le Groupe Investors nous en propose quatre.


Pas de revenu, pas de déclaration

Je ne gagne aucun revenu, donc je n’ai pas à produire de déclaration de revenus. Faux. Vous devriez soumettre une déclaration chaque année afin de pouvoir recevoir le crédit pour la TPS/TVH, la prestation fiscale canadienne pour enfants ainsi que d’autres crédits et déductions d’impôt qui pourraient vous valoir un remboursement.

Trop jeune pour déclarer

Je suis trop jeune pour remplir une déclaration. Faux. Les jeunes devraient soumettre une déclaration même si leur revenu est inférieur à l’exemption personnelle de base afin de récupérer l’impôt retenu directement sur leur paie, d’accumuler des droits de cotisation au régime enregistré d'épargne-retraite (REER), de recevoir le crédit pour la TPS/TVH (s’ils auront 19 ans ou plus l’année suivante) ou de prouver qu’ils ne gagnent aucun revenu s’ils demandent des prêts et bourses aux gouvernements fédéral et provincial.

Déléguer à son conjoint

Mon conjoint peut demander la prestation fiscale canadienne pour enfants pour nous deux. Faux. Chaque conjoint doit faire la demande pour obtenir la prestation qui lui revient.

Ne pas conserver ses reçus

J’ai transmis ma déclaration par Internet alors je n’ai pas à conserver mes reçus. Faux. Que vous transmettiez votre déclaration par la poste ou par Internet, vous devez conserver tous les documents appuyant vos demandes au cas où l’Agence du revenu du Canada (ARC) demanderait à les voir. Autrement, vos demandes pourraient être rejetées.

Pour en savoir plus:

Crédits d’impôt : réclamez-les!

7 façons de réduire sa facture fiscale

2 réflexions au sujet de « 5 idées fausses sur la période des impôts »

  1. Investors Group essaye de donner des conseils fiscaux, par l’entremise de ses courtiers et conseillers financiers qui ne sont pas vraiement qualifies en droit fiscal. Il y a au moins deux raisons: il essaye d’offrir des services additionnels a leur clientele et de les garder loin des comptables qualifies en fiscalite qui sont aussi capable de juger la performance des conseillers financiers de leurs clients. Bientot, avec la vaste experience de Investors Group, il pourrait aussi donner des conseils medicaux ..etc..

  2. Vous voulez dire comme les comptables qualifiés de Sino-Forest, AIG, NORTEL, PARMALAT, TYCO, WORLDCOM… Oui , en effet , les riches boivent du champagne, les autres de la BUD diluée.

Les commentaires sont fermés.