Rente de longévité : ne pas survivre à son épargne


Personnes_ages_GPar Sophie Stival

S’occuper d’un parent âgé de 88, 90 ans ou plus, c’est fréquent de nos jours. Cela nous confronte à notre propre longévité. On se questionne. Aurai-je assez d’épargne pour vivre décemment rendu là? On angoisse.

La pauvreté chez les aînés est un phénomène réel et documenté. Aussi, le rapport D’Amours sur les retraites devrait nous faire réfléchir.

La proposition qui prévoit la mise en place d’une rente de longévité pour les 75 ans et plus est audacieuse.

On vit plus vieux, mais on prend sa retraite plus tôt qu’ailleurs au Canada. Ces données n’aident en rien nos régimes de retraite. 

Sachant que près de 2 millions de travailleurs ne cotisent à aucun régime collectif, cette rente obligatoire pourrait s’avérer utile. 

L’idée de forcer l’épargne des gens en répugne certains. Les sondages leur donnent pourtant tort. La discipline budgétaire n’est pas notre point fort.


Dans le sommaire du rapport D’Amours on apprend que (données de la RRQ, 2010) : 

  • 33 %, soit le tiers des ménages québécois n’épargnent pas suffisamment pour atteindre un taux de remplacement de 60 % à la retraite, s’ils prennent leur retraite à 65 ans. En vérité, l'âge moyen de la retraite se situe plutôt à 61 ans chez nous…
  • Ce taux atteint 45 % pour une famille ayant un revenu compris entre 38 000 $ et 67 000 $
  • et 49 % pour une famille ayant un revenu compris entre 67 000 $ et 92 000 $.

 Ainsi, pour maintenir une certaine qualité de vie à la retraite, on n’épargne pas suffisamment. 

Acheter une rente viagère

Peu d’investisseurs et d’épargnants pensent à s’acheter une rente viagère. Selon plusieurs experts, c’est une option intéressante et ça peut très bien faire partie d’un portefeuille de retraite diversifié. 

Dans l’éventualité où les revenus de retraite ne sont pas aussi élevés qu’espérés, il peut valoir la peine d’acheter une rente traditionnelle, qui assure un revenu fixe (mensuel) jusqu’au décès. 

Si on décide d’aller en résidence, on peut en vendant sa maison ou son appartement utiliser une partie du produit de la vente et acheter une telle rente. Ça permet de protéger une portion du capital en s’assurant qu’il ne sera jamais épuisé. 

Il est même possible de transférer de son REER ou de son FERR un montant à l’abri de l’impôt dans une rente. On peut également acheter une rente avec du capital non enregistré. Certaines sont indexées à l’inflation et sont transférables au conjoint survivant.

Ces rentes ne sont pas gratuites, mais plus on est âgé et plus ça vaut la peine. Il faut simplement en discuter avec son conseiller financier.

Quant à cette rente obligatoire pour les 75 ans et plus : c’est aux entreprises et aux salariés québécois de décider s’ils sont prêts à l’assumer à même leur revenu et leur salaire (3,3 % du salaire divisé en deux). 

Pourquoi 75 ans?

Après la publication du rapport D'Amours, le fiscaliste Luc Godbout a expliqué sur les ondes de Radio-Canada pourquoi on a établi l'âge à 75 ans. Sa réponse: depuis la fondation de la Régie des rentes du Québec (RRQ) dans les années 60, notre espérance de vie s’est allongée de 10 ans. C’est pourquoi il est logique, selon le comité, de repousser à 75 ans la mise en place d’une rente de longévité.

Êtes-vous pour une rente de longévité obligatoire?

6 réflexions au sujet de « Rente de longévité : ne pas survivre à son épargne »

  1. Ce qui serais bien, c’est que ceux qui ont déjà une rente garanti de la CARRA / des municipalités, devraient cotisé mais sans avoir le droit de recevoir de montant, compte tenue qu’ils ont droit à leur Carra plus RRQ plus Pension fédéral.
    Ceux qui travail pour une entreprise toute leur vie mais sans être capable de mettre assez de REER de côté, ils payent de l’impôt pour financé une rente aux fonctionnaires..
    exemple les RQAP, Assurance emploi, ont payent mais on n’en retire pas tous les bénéfices. Un genre d’assurance revenu minimum à la retraite.
    Seulement les employées devrait financé le régime incluant les fonctionnaires provincial, fédéral et municipal, mais seulement ceux qui n’aurais pas le seuil minimum de revenu à la retraite (50% de leur revenu d’emploi actif des 5 dernières années) aurait le droit de recevoir.

  2. Je suis tanné que le peuple Québécois soit trop de la gauche. Un autre comité, un autre pot, d’autres fonctionnaires. Go, on est des irresponsables et paresseux. Moi, je cotise seul depuis 20 ans et je n’ai besoin de personne pour m’aider a ramasser des Reer. Je suis responsable. J’ai un salaire de 40000 ( un salaire familial en plus) et je suis capable. Je suis dans le privé: je ne parle meme pas des portefeuilles a prestation déterminé des fonctionnaires des villes
    Arretons de vivre au dessus de nos moyens et mettons les prirités a la bonne place
    On est ben au Québe !!!!!!!!!!c: RRQ, les frais de garderies, congés parentaux etc………
    Peuple irresponsable
    Alain

  3. Non pas du tout…………ils décident de notre épargne………..c’est trop fort………nous avons et pouvons décider nous-mêmes de notre épargne…….et tout ça basé sur une supposé longévité de 10 ans de plus…………non merci……..vraiment c’est s’insimer dans notre portefeuille. Ils se mêlent assez de nos affaires comme c¸a!!!

  4. Se serait trop beau pour être vrai, si seulement nous aurions un gouvernement de confiance avec des décisions nobles et que cette superbe rente serait utilisé réellement pour aider les 75 ans et plus.
    Mais selon moi, l’idée derrière cette créativité gouvernemental est tout simplement de remplir les coffres de l’état du à une mauvaise gestion de nos merveilleux élus!
    Encore payer, payer et payer… Payer pour avoir des garderie, payer pour des congées parental… Ont dit que l’on est imposer à 38% moi je dit que l’ont est à au moin 50%.
    Calculer comme il faut et vous allez comprendre que tout les à coté tels que les taxe les rentes obligatoire, les rentes etc. sont d’autre synonyme pour dire impôt.
    Le mot RESPONSABILITÉ devrais être enseigner dans les écoles et attendre toujours que l’état nous vienne en aides au dépend de la classe moyenne commence à devenir dérisoir.
    Donc pour répondre à la question, NON je ne suis pas pour cette RENTE de longévité.

  5. Tout a fait d’accord avec Michel.
    Pourquoi payer pour les autres quand les autres sont irresponsables.
    Pensez une minute. Le gouvernement qui décide de nos épargnes………..et a quel prix !!!!!!!!!!
    On a besoin d’un gouvernement plus de droite……. CAQ vient t’en SVP
    Alain

  6. Entièrement en désaccord. Je crois qu’on peut gérer notre $ nous-mêmes. Si on arrêtait de fouiller dans notre portefeuille pour payer les pensions de tous les fonctionnaires + bonus après bonus, peut-être qu’on arriverait à nous mettre de l’argent de côté. De toute façon, voyant comment le gouvernement a gérer et continue de gérer notre $, je crois pas que c’est une très bonne idée. Je n’ai pas confiance. On a eu tellement de preuve de l’incompétence des gourvernements, pourquoi maintenant ça changerait?

Les commentaires sont fermés.